Économie politique : Tome 3, Macroéconomie PDF

ESH : « L’étude des problèmes économiques suppose une bonne économie politique : Tome 3, Macroéconomie PDF des acteurs qui interagissent au sein d’une économie. Le cours d’une élève : docx, pdf. ESH : « Les entreprises sont à l’origine des mutations du système productif en même temps qu’elles sont transformées par les évolutions économiques et sociales.


Un classique parmi les manuels de premier cycle, particulièrement apprécié pour une pédagogie qui privilégie le raisonnement économique par rapport à la formalisation mathématique.

La concentration industrielle est-elle toujours un obstacle à la concurrence ? On étudiera les formes et les fonctions de la monnaie, le processus de création monétaire et les différents modes de financement de l’économie sans analyser précisément les politiques monétaires qui seront traitées en seconde année. La croissance moderne peut s’analyser comme un processus relativement progressif ou comme l’œuvre de ruptures. The Implications of Learning by doing », The Review of Economic Studies. Expansion and Employment », The American Economic Review. An Essay in Dynamic Theory », The Economic Journal.

A Model of Economic Growth », The Economic Journal. On the Mechanics of Econonomic Development », Journal of Monetary Economics. Increasing Returns and Long-Run Growth », The Journal of Political Economy. Endogenous Technological Change », The Journal of Political Economy. On étudiera la notion de développement en s’interrogeant sur les stratégies qu’il est possible de mettre en œuvre. Au-delà de la typologie des cycles, on s’interrogera sur la mesure des fluctuations et sur leur chronologie.

On soulignera le rôle des crises comme facteur de rupture et de démarrage des cycles. On présentera l’évolution des échanges des biens et services, des mouvements de facteurs de production et des politiques commerciales depuis le XIXe siècle. On mettra en évidence les spécificités des phénomènes contemporains, notamment le rôle des institutions internationales et le poids croissant des firmes multinationales dont il conviendra d’étudier les stratégies. A quels changements les grandes entreprises capitalistes ont-elles dû procéder pour se développer dans l’économie mondiale ? En vous aidant de l’analyse économique et historique, vous apprécierez le rôle de la concentration des entreprises dans le développement économique depuis le milieu du XIXème siècle. On mobilisera et on confrontera données factuelles et théories économiques pour traiter les questions de l’explication du contenu des échanges, des déterminants de la spécialisation, du choix entre libre-échange et protectionnisme. La mondialisation explique-t-elle principalement le rattrapage des pays émergents ?

La dotation en facteurs explique-t-elle l’évolution de la spécialisation internationale des nations ? Ohlin : « L’échange international est un échange de facteurs abondants contre des facteurs rares ». On analysera les différences de performances commerciales entre nations et les effets de la mondialisation en termes d’emploi et de répartition. La mondialisation peut-elle expliquer les mauvaises performances économiques et sociales des pays ? Le protectionnisme a-t-il de l’avenir dans une économie de plus en plus internationalisée ? Le libre échange est-il facteur de croissance ?

List : « Le protectionnisme est notre voie, le libre-échange est notre but ». L’étude de la libéralisation multilatérale des échanges et celle des principales expériences d’intégration régionale nourrira un questionnement sur leur compatibilité. On réfléchira aux modalités de la gouvernance et de la régulation de la mondialisation. L’euro : un aboutissement ou une étape ? On étudiera la construction de la balance des paiements et la signification de ses soldes. En confrontant théories économiques et données factuelles, on s’interrogera sur les déterminants, réels et financiers, de la formation des taux de change.

On analysera également les politiques de change et leur influence, et on discutera les forces et faiblesses respectives des différents systèmes de change. Journal of Political Economy 72 : 584-596. Expectations and Exchange Rate Dynamics », The Journal of Political Economy, Vol. Abstract : « The paper develops a theory of exchange rate movements under perfect capital mobility, a slow adjustement of goods markets relative to asset markets, and consistent expectations.

The Review of Economics and Statistics 46 : 145-154. Le taux de change est-il encore aujourd’hui un bon facteur de compétitivité ? Depuis le début du XXe siècle, qu’est-ce qu’un bon taux de change ? PIB, au centre des déséquilibres mondiaux. On analysera les fonctions d’un système monétaire international, puis on présentera les différents systèmes qui se sont succédé depuis le XIXe siècle en étudiant les débats dont ils ont été l’objet. On étudiera le développement des mouvements de capitaux depuis le XIXe siècle, puis on analysera le processus de globalisation financière.

On partira du questionnement, mené à partir des années 1950, autour de l’identité européenne. On montrera que l’intégration européenne s’est d’abord faite dans le domaine économique. Shocking Aspects of European Monetary Integration », chap. 7 in Adjustment and Growth in the European Monetary Union, F.