Afrique, Le temps de l’autocritique PDF

Description de l’image Cameroon boundary changes-fr. Première Guerre mondiale, la République française conserva le Bec de Canard et recouvra le Nouveau-Cameroun. Le Cameroun afrique, Le temps de l’autocritique PDF fut placée sous mandat français.


QUO VADIS ÁFRICA ! Finalement qu est-ce qu une civilisation ? En Afrique, qui sont les civilisés ? Quels sont les droits d un citoyen africain dans son propre pays ? Pourquoi ces droits sont-ils refusés à la grande majorité ? Dans cet ouvrage, Alberto-Félix Miranda, journaliste angolais, plaide pour l émergence d une nouvelle génération de dirigeants qui donnerait plus de sens à la vie des Africains.

Dans les années 1920 et 1930, les autorités françaises entreprennent d’amadouer les chefs traditionnels de façon à se constituer un auxiliariat indigène susceptible de relayer leurs politiques auprès des populations sans nécessairement apparaître comme leurs instigatrices. L’administration française, réticente à rétrocéder aux compagnies allemandes leurs possessions d’avant guerre, en réattribue certaines à des compagnies françaises. Dès les années 1940, les autorités coloniales encouragèrent la diversification agricole. C’est l’apparition de nouvelles cultures de rente comme le café dans l’ouest ou le coton dans le nord. L’élevage et l’exploitation du bois prit une dimension nouvelle grâce aux nouvelles routes.

Après l’instauration du régime de Vichy et l’appel du général de Gaulle au combat contre l’Allemagne, l’administration française du Cameroun se montre hésitante. Les autorités françaises se donnèrent alors pour mission de faire oublier aux populations du Cameroun qu’elles avaient été sous protectorat allemand et de leur apprendre à aimer la France et à devenir Français. Développement économique : programme de mise en valeur des ressources économiques du Cameroun. Destruction des vestiges allemands : les autorités françaises s’employèrent à détruire tous les vestiges allemands et à marquer leur hostilité à l’endroit de toutes les populations germanophiles. Après la Seconde Guerre mondiale, l’ONU change le statut du Cameroun qui, de protectorat, devient « mis en tutelle », mais est malgré tout intégré à l’Union française comme les autres colonies. Le 15 avril 1945, des colons se réclamant gaullistes constituent l’Association des colons du Cameroun pour défendre la colonisation française et leurs intérêts. Haut Commissaire de la France au Cameroun écrit ainsi que  Il est au Cameroun, au sein du colonat et du commerce européen, un groupe que nous appellerons colons de combat.