Carnets de mousson PDF

Cet article est une ébauche concernant la montagne, un sportif français et l’escalade. 17 juillet 1921, Louis Lachenal effectue ses premières escalades sur le rocher du Biclope en 1934. Dès son plus jeune âge, il préfère l’univers de la rue aux bancs de l’École des Frères, quai des Cordeliers. Il passe son certificat d’études à l’École Supérieure Technique, carnets de mousson PDF entre au lycée.


Ces « bréviaires des aubes et des vents », comme les avait nommés Jacques Lacarrière, ont été principalement écrits de la haute Asie à l’archipel indonésien. L’auteur partageait avec J. et N. Bouvier, dont une lettre introduit le recueil, une paisible urgence et une brûlante délectation à dérouler le fil de l’horizon. Ces trois grands poèmes, qui dénotent un long et sensuel frottement à la langue et à la littérature, touchent et émeuvent par le concret de leurs évocations et le sentiment d’enfance qui les traverse.

Devenu louveteau dans une association de scouts, il révèle ses dons d’invention et ses talents de grimpeur. En 1941, il devient membre de l’organisation Jeunesse et Montagne. En 1942, il est porteur breveté du Club alpin français, auquel il a adhéré dès 1937. Le 12 novembre, il épouse Adèle Rivier. Deux enfants naîtront de cette union, Jean-Claude et Christian. En 1945, il effectue ses premières courses avec Lionel Terray : la face Nord des Droites et la face Est du Moine. En 1948, il devient membre de la Compagnie des Guides de Chamonix.

En 1949, il enchaîne les ascensions. En décembre 1949, le bruit court : une expédition française vers l’Himalaya se prépare. Lucien Devies, président du Comité, en est l’un des principaux organisateurs. Mais les difficultés diplomatiques sont telles qu’on n’ose encore y croire. Et la nouvelle tombe : le Népal ouvre ses frontières. Le 3 juin 1950 il fait partie avec Maurice Herzog de la cordée qui arrive au sommet de l’Annapurna, première au monde sur un sommet de plus de huit mille mètres. Après son retour à l’aéroport d’Orly, un séjour à la clinique Vaugirard et la remise de la Légion d’Honneur, Louis Lachenal retourne à Chamonix.