Droites conservatrices, nationales et ultras : Dictionnaire 2005-2010 PDF

La création de ce parti fait suite à l’opération Plomb durci menée par Israël sur Gaza. Ces événements impulsent alors une droites conservatrices, nationales et ultras : Dictionnaire 2005-2010 PDF dynamique politique : le Parti Antisioniste décide de présenter des candidats aux élections européennes. 3 députés de la droite parlementaire de Seine-Saint-Denis : Éric Raoult, Patrice Calméjane et Gérard Gaudron, demande qui n’aboutit pas.


Voici donc la suite de l’impressionnant volume précédent, intitulé Dictionnaire de la mouvance droitiste et nationale de 1945 à nos jours, qui demeure un document incontournable et un utilitaire indispensable pour tout lecteur voulant s’informer de la réalité des organisations de cette nébuleuse. De nouveau, les structures les plus petites sont analysées au microscope, côtoyant des organisations plus importantes. Le camp politique allant des souverainistes aux néo-nazis est passé au peigne fin, avec la recension de nombreux nouveaux groupes, la période étant des plus prolifiques, consécutivement au déclin du Front national et à la guerre de succession autour du départ de Jean-Marie Le Pen. Un document unique, qui permet aussi de découvrir des individus organisés parfois en vue de passer à des actes de violences, des structures para militaires, des partisans du complot et de l’élimination physique de leurs opposants, des tendances ouvertement racistes et antisémites comme on n’en avait vu depuis fort longtemps dans notre pays. Du Mouvement pour la France au Parti de la France, en passant par le Mouvement national-socialiste français, le lecteur voyagera dans toutes les organisations, disposant de véritables révélations sur leurs dirigeants, leurs militants, leur localisation et idéologie. Il y croisera des droitistes, souverainistes, royalistes de toutes les branches, nostalgiques du fascisme, de l’Algérie française, du maréchal Pétain ou des orphelins d’Adolf Hitler, des  » centristes  » ancrés à droite toute, des associatifs, des identitaires, clandestins ou ayant pignon sur rue, des catholiques traditionalistes, des néo-païens, des solidaristes, des nationalistes révolutionnaires, des pro-life, des contribuables excédés, des libéraux aux tendances ultra, des négationnistes… et même des autonomes nationalistes ! En bref, tout un panorama et des pans entiers de la société politique.

Ahmed Moualek, autre membre de la liste, s’indigne de ne pas avoir été informé de l’origine des fonds, ni de leur montant. Marc George, directeur de campagne de la liste, confirme le montant mais précise :  Je n’ai pas la liste des donateurs, mais à ma connaissance, il n’y a pas eu de don franco-iranien. Il y avait des Français d’origine étrangère parce que la liste a eu beaucoup de succès chez les musulmans. Il y a eu des dons maghrébins, mais pas iraniens. Dieudonné, se présentant comme humoriste révolutionnaire sur les bulletins de vote, mène cette liste initiée par le Parti antisioniste en Île-de-France, en compagnie notamment d’Alain Soral du mouvement Égalité et Réconciliation. Boris Thiolay,  Les amis très particuliers du centre Zahra , L’Express, 26 février 2009.