Entrée libre 1 video vhs pal 2e serie PDF

Si ce bandeau n’entrée libre 1 video vhs pal 2e serie PDF plus pertinent, retirez-le. Le mot  vidéo  vient du latin  video  qui signifie :  je vois .


C’est l’apocope de vidéophonie ou vidéogramme. L’image d’un téléviseur est une succession de balayages linéaires, partant du haut, et finissant en bas de l’écran. Aux débuts de la télévision, la qualité des éléments phosphorescents du tube était médiocre. Les caméras, qui fonctionnent comme un  téléviseur inversé , adoptèrent elles aussi cet entrelacement du balayage. Dans la première moitié du temps d’une image, une 1re prise de vue définit toutes les lignes impaires, et une moitié d’image plus tard, une seconde prise de vue définit les lignes paires. Ce problème est en partie résolu par un dispositif de lames cristallines biréfringentes qui  étalent  les détails en dédoublant les rayons lumineux. Lorsque l’affichage n’est plus entrelacé, on parle de balayage progressif.

25 de seconde ce qui est trop long en termes de résolution temporelle. Dans les premiers temps de la télévision, seule la luminance définit l’image par un certain nombre de points horizontaux et aussi par trois facteurs de nuance de gris. France a répondu par le SECAM. Les premières caméras, fonctionnant sur le même principe que les téléviseurs, analysaient l’image formée par l’objectif à l’aide d’un tube cathodique. Depuis la fin des années 1980, elles sont dotées d’un capteur photographique de type CCD ou CMOS. Il existe différents formats d’image vidéo, qui dépendent essentiellement de la fréquence de balayage vertical de l’image.

On peut constater qu’il existe une différence entre le nombre de lignes composant l’image et le nombre de lignes affichées. Ceci représente une différence de 49 lignes en 50 Hz et de 45 lignes en 60 Hz. Le balayage vertical, qui s’effectue de haut en bas et sert à composer l’image. Il s’effectue 50 ou 60 fois par seconde. Le balayage horizontal, qui s’effectue de droite à gauche pour chaque ligne de l’image. La fréquence de balayage horizontal est donc égale à la fréquence verticale multipliée par le nombre de lignes et divisée par deux à cause de l’entrelacement. Ce résultat n’est pas dû au hasard.

Si les fréquences horizontales sont presque les mêmes en 50 Hz et en 60 Hz, c’est que cela permet d’utiliser la même circuiterie de balayage horizontal, donc de réaliser des économies. Depuis quelques décennies, les spécialistes connaissaient les particularités spectrales de l’œil humain, qui affichait une très nette préférence pour certaines couleurs. De plus, ils savaient que le spectre chromatique de l’œil peut se décomposer en trois couleurs primaires, qui permettent par mélange de recréer à peu près toutes les autres couleurs du spectre. Le rouge, vert et bleu sont les couleurs primaire de cette synthèse additive. La prise de vue en couleur s’effectue selon un prisme optique qui répartit la lumière sur trois capteurs, devant lesquels il y a respectivement un filtre rouge, vert et bleu.