L’ingénierie système d’une ligne de produits PDF

Les outils informatiques permettent de maximiser la créativité et l’efficience d’un groupe associé à des projets d’envergure même si elles sont très dispersées dans l’espace et le temps. Le travail est souvent naturellement collectif et collaboratif, l’ingénierie système d’une ligne de produits PDF’est-à-dire qu’il fait interagir plusieurs acteurs pour la réalisation de tâches qui visent à atteindre un but commun.


Une Ligne de Produits est un ensemble de produits ayant des éléments communs et des variabilités. Leur prise en compte dans une stratégie de développement globale adaptée au contexte commercial et/ou industriel apporte des gains significatifs : meilleure adaptation de l’offre, réduction des coûts, réduction du temps de développement, augmentation de la qualité …
Autour d une synthèse de l état de l art, cet ouvrage, l’Ingénierie Système d’une Ligne de Produits rassemble des retours d’expérience d’industriels mettant en uvre des Lignes de Produits très diverses en termes de type de marché, de nombre d’applications, de nombre de variabilités … Il se veut résolument pratique et se présente comme un complément aux manuels d’Ingénierie Système existants dont il adopte l’organisation en processus. Il propose :
* des définitions et des exemples : de Lignes de Produits, d organisations en Lignes de Produits, de l Ingénierie d’une Ligne de Produits,
* des processus, depuis l’analyse du besoin jusqu’au retrait de service,
* des méthodes d’Ingénierie Système, notamment l’Ingénierie Système d’une Ligne de Produits basée sur les Modèles,
* des organisations : développement en silo, développement en plate-forme,
* des stratégies de mise en place et des processus de gouvernance.
Cet ouvrage « Ingénierie Système d’une Ligne de Produits » est destiné aux industriels: ingénieurs, chefs de projets et managers, aux enseignants, aux chercheurs, aux étudiants et aux éditeurs de solutions impliqués dans une telle démarche. TABLE DES MATIERES
TABLE DES ILLUSTRATIONS
OBJECTIFS DE CE GUIDE
GUIDE DE LECTURE
1 ANALYSE DU BESOIN ET MISE EN PLACE D UNE ORGANISATION EN LIGNE DE PRODUITS
2 DESCRIPTION ET PILOTAGE DU PRODUIT
3 ORGANISATION ET PILOTAGE DU PROCESSUS
4 RENTABILITE ET PILOTAGE DES INVESTISSEMENTS
5 INGENIERIE DES EXIGENCES
6 CONCEPTION DE L’ARCHITECTURE
7 LES TESTS DU SYSTEME ET L’IVTV
8 LES PROCESSUS DU CYCLE DE VIE DU SYSTEME
9 INGENIERIE SYSTEME D UNE LIGNE DE PRODUITS PILOTEE PAR LES MODELES
10 CONCLUSIONS
GLOSSAIRE DES TERMES DE L’INGENIERIE SYSTEME D’UNE LIGNE DE PRODUITS
INDEX
ACRONYMES
REFERENCES TECHNIQUES
BIBLIOGRAPHIE

Son résultat dépend de la motivation de ses acteurs à collaborer, du nombre de ces acteurs, du temps qu’ils peuvent consacrer à ce travail et de leurs compétences. Le travail collaboratif est l’une des dimensions importantes de l’apprentissage collaboratif, qui est par exemple encouragé dans certaines formes d’apprentissage en ligne, en particulier dans les  MOOC  dits connectivistes. Par exemple, un photographe n’est ni spécialiste en rédaction ni en marketing, mais si ses idées rédactionnelles ou de stratégie de vente sont appréciables, elles devraient être considérées même si ce n’est pas son  métier . Le travail collaboratif et non financièrement rémunéré n’est pas nouveau en soi. Il est commun dans toutes les sociétés dites  primitives . Dans les années 1990, des premiers outils de travail collaboratifs ont été mis à disposition de tous avec par exemple les  Yahoo! Le travail collaboratif prend souvent appui sur un DISTIC.

De nombreux chercheurs et étudiants utilisent des outils collaboratifs, en particulier dans le cadre des sciences citoyennes, émergentes. Articles détaillés : Science citoyenne, Sciences participatives et Crowdsourcing. Tela Botanica réseau collaboratif de la botanique francophone, associant plus de 10 000 personnes dans 35 pays. Wikihouse, qui vise à permettre la construction d’une habitation entière par un non spécialiste.

Pour pouvoir parler de travail collaboratif, il ne suffit pas de placer côte à côte des individus qui travaillaient auparavant de manière séparée. Les interactions entre individus propres au travail collaboratif doivent favoriser la coopération, la productivité et l’innovation. Le facteur de la proximité doit rapprocher les individus. L’intimité leur permet de rester maîtres de leur accessibilité aux autres. Une autre difficulté est de rémunérer à une  juste valeur  le travail effectué collaborativement par chacun dans un groupe.

Jean-Louis Le Moigne, La théorie du système général. Designing of the Dynamics of Cooperative Work Activities. Proceedings of the 1998 ACM Conference on Computer Supported Cooperative Work. ACSI 2005, London, Ontario, Canada, 2-4 Juin. Information sharing in academic communities: Types and levels of collaboration in information seeking and use. In Information Seeking in Context, the Fourth International Conference Information Seeking in Context, 11-13 Sept.

Wikinomie, la clé de la culture collaborative , sur Netizen3. 1999,  Don et coopération dans Internet : une nouvelle organisation économique ? Frédéric Dessort,  PROTO204, accélérateur d’innovation technologique sur le plateau de Saclay , sur Educpros. Navigating social-ecological systems: building resilience for complexity and change. Linking social and ecological systems: Management practices and social mechanisms for building resilience. Environmental Management Volume 34, Number 1, 75-90, DOI: 10.

University of British Columbia Press Vancouver, Canada 189 208. Sacred ecology: Traditional ecological knowledge and management systems. Rediscovery of traditional ecological knowledge as adaptive management. Biological diversity: Balancing interests through adaptive collaborative management. Anne-Laure Fayard et John Weeks,  Who moved my cube? Maître de conférences à l’université Paris-VIII, membre du CEMTI et chercheur à la Maison des sciences de l’homme à Paris-Nord.

La revanche de Taylor , sur ouishare. 26 janvier 2016 et présentation de Backfeed, sur le site backfeed. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 23 janvier 2019 à 15:24.

Ces champs d’application peuvent être séparés en deux branches, l’une, de nature théorique, qui concerne la définition de concepts et modèles, et l’autre, de nature pratique, qui s’intéresse aux techniques concrètes de mise en œuvre. La science informatique n’est pas plus la science des ordinateurs que l’astronomie n’est celle des télescopes. Le terme  informatique  résulte de l’association du terme  information  au suffixe  -ique  signifiant  qui est propre à . Comme adjectif, il s’applique à l’ensemble des traitements liés à l’emploi des ordinateurs et systèmes numériques.