La faune sauvage et la sécurité alimentaire en Afrique PDF

Les Français croient-ils au réchauffement climatique de la planète ? Faut-il réduire la population mondiale pour sauver la planète ? Dans un communiqué de la faune sauvage et la sécurité alimentaire en Afrique PDF du 16 mars 2009, l’OPT écrivait même sous le titre  Earth heading for 5 billion overpopulation ? La Terre se dirige-t-elle vers une surpopulation de cinq milliards ?


Faut-il pour autant réduire la natalité dans les pays où elle est la plus élevée, à savoir les pays en développement ? Pas forcément car tout dépend de l’empreinte écologique des Etats, c’est-à-dire la multiplication entre le nombre d’habitants d’un territoire et leur impact sur l’environnement. Comme Yves Cochet, qui souhaite diminuer les allocations familiales au-delà du deuxième enfant. Je préfère une neutralité du gouvernement vis-à-vis de la natalité. Les allocations familiales ne sont qu’un reste d’une politique nataliste héritée de la défaite de 1870 et du besoin de chair à canon de la IIIe République pour prendre sa revanche sur l’Allemagne. Ce qui fut vrai, ce qui est maintenant faux.

La surpopulation : malthusianisme, darwinisme ou véritable problème écologique ? Cette entrée a été publiée dans COP de Copenhague, Démographie, Pollution. 183 commentaires à Faut-il réduire la population mondiale pour sauver la planète ? La question de la population et de sa croissance est une question clé de l’écologie ET du bonheur, merci de la mettre sur la table. Et enfin, la population mondiale est élevée et augmente plus ou moins rapidement dans les différentes régions du globe. Malheureusement, pour la pauvreté, on le fait déja et pour le systéme de castes, on le fait aussi en Inde.

Une attaque chimique ou nucléaire géante? Nous pourrions enfin envisager de gagner une guerre en afghanistan, puisque les terroristes  rebelles  fondamentalistes ne pourraient plus s’appuyer sur une armée de femmes  couveuses  illetrés qui leur fournissent leur chair à attentat. Les  émirs  ne pourraient plus avoir de harem et le polygamisme en général serait grandement réduit. Les efforts de réduction de nos déchets, de nos émissions de CO2, et de recyclages ne serait plus réduits à néant par la croissance mondiale des émissions de déchets dus à une augmentation de la population, on pourrait donc enfin, envisager de réduire les émissions globales de gaz à effet de serre et de déchets. Nous n’aurions pas à faire face à plus ou moins courte échéance à l’acceuil d’immigrants économiques.