La Seconde Guerre Mondiale: Histoire du Jour J PDF

Au début de la guerre, l’engagement du Canada en Europe a été limité à une seule division. L’impact de cette guerre sur l’histoire canadienne a été considérable. La crise de la conscription a eu un effet majeur sur l’unité nationale entre les Canadiens francophones et anglophones, même si elle n’a pas été aussi dommageable politiquement que celle de la Première Guerre mondiale. Le parti nazi d’Adolf Hitler la Seconde Guerre Mondiale: Histoire du Jour J PDF le pouvoir en Allemagne en janvier 1933 avec des ambitions expansionnistes.


Pendant ce temps, au Canada, la population se remettait lentement de la Grande Dépression de 1929. L’économie canadienne connaissait des moments difficiles et plus du quart des Canadiens étaient sans emploi. Le conflit opposant les Canadiens anglais et les Canadiens français faisait toujours rage à la suite de la crise de la conscription pour la Première Guerre mondiale. Ainsi, le Canada ne participa à aucune planification militaire importante avec la Grande-Bretagne et les États-Unis et ne fit aucune déclaration publique quant au soutien canadien à l’effort de guerre à venir. Le moment décisif arriva le 1er septembre 1939 lorsque l’Allemagne envahit la Pologne. Le refus d’Adolf Hitler d’obtempérer à l’ultimatum lancé par la Grande-Bretagne et la France de retirer ses troupes de Pologne força ces deux nations à déclarer la guerre à l’Allemagne le 3 septembre. Ayant souffert de près de vingt années de négligence, les forces armées canadiennes étaient, en 1939, une petite organisation mal équipée et peu entraînée.

De son côté, la Marine royale canadienne était principalement composée de deux destroyers de classe River, le NCSM Saguenay et le NCSM Skeena, acquis en 1931. Bien que les deux destroyers fussent modernes, ils ne possédaient pas la technologie moderne comme l’asdic et le radar. 1930, le gouvernement canadien acheta cinq destroyers à la Royal Navy du Royaume-Uni. La force aérienne canadienne était sous le commandement de l’armée jusqu’en décembre 1938 et servait principalement des intérêts civils dans les années 1920 et le début des années 1930. Elle était alors composée d’un personnel de moins de 1 000 hommes et ses aéronefs étaient obsolètes. Soldats canadiens en Angleterre armés de Thompson en 1942. Plus de 167 000 membres du personnel du Commonwealth des forces aériennes, dont plus de 50 000 pilotes, furent formés dans les bases aériennes au Canada de 1940 à 1945.

Les troupes canadiennes participèrent à la campagne d’Afrique du Nord. Au début de la guerre, les troupes japonaises avaient envahi l’Alaska. L’Armée de l’air canadienne effectua des patrouilles anti-sous-marines contre les Japonais tandis que sur terre, les troupes canadiennes combattirent côte à côte avec les troupes américaines contre les Japonais. Après la campagne d’Afrique, des soldats canadiens participèrent aux débarquements de 1943 lors de l’invasion alliée de la Sicile et de l’Italie continentale, puis combattirent à travers la longue campagne d’Italie. Les Canadiens apportèrent une forte contribution tout au long de la campagne lors de la prise de la ville d’Ortona et jouèrent un rôle crucial pour briser la Ligne gothique. Au cours de la campagne d’Italie, plus de 25 000 soldats canadiens furent tués. Il fournit cependant de précieuses informations à propos de l’absolue nécessité d’une communication étroite entre les unités lors des opérations combinées.

2 340 furent capturés par les Allemands. La valeur du raid sur Dieppe est un sujet de controverse, certains historiens pensent que c’est en grande partie à cause de Dieppe que les Alliés ont décidé de ne pas tenter un assaut sur un port de mer pour leur première invasion de l’Europe de l’Ouest occupée. D’autres ont fait le point sur le grand nombre d’opérations amphibies, avant et après Dieppe, comme une preuve que rien de nouveau n’y a été appris. Winston Churchill l’a chargé de coopérer avec le Canada et de se conformer à une  invasion amicale . Royal Rifles of Canada qui était stationné à Cape Spear, avant d’être expédié vers Hong Kong. En 1941 et 1942, le Lincoln and Welland Regiment a été affecté à l’aéroport international de Gander puis à Saint-Jean. L’Armée canadienne a construit une forteresse en béton au Cap d’Espoir avec plusieurs pièces lourdes pour dissuader les raids navals allemands.

D’autres forts ont été construits surplombant le port de St. L’arsenal et les bunkers ont été positionnés dans les South Side Hills et des grillages anti-torpilles ont été installés à l’embouchure du port. Tous les soldats canadiens affectés à Terre-Neuve de 1939 à 1945 ont reçu une boucle en argent à leur médaille canadienne du volontaire pour le service outre-mer. Parce que le Canada, l’Afrique du Sud, la Nouvelle-Zélande et l’Australie ont tous publié leurs propres médailles pour services volontaires, le gouvernement de Terre-Neuve a frappé sa propre médaille pour services bénévoles en 1978. Kiosque du sous-marin allemand U-190, où l’on peut voir le schnorkel et le pavillon blanc flottant au-dessus du drapeau de la Kriegsmarine. Les sous-marins de l’Axe ont opéré en eaux canadiennes et à Terre-Neuve pendant la guerre.

Ils ont coulé beaucoup d’unités navales et de navires marchands. U-69 et fut coulé dans le détroit de Cabot avec la perte de 137 vies. L’ Esquimalt se fait torpiller par le U-190, qui sombre avec huit membres d’équipage. NCSM Sarnia découvre pour la première fois les survivants. Pendant ce délai, 44 membres d’équipage sont morts de froid, n’en laissant que 26 encore en vie. La famille royale des Pays-Bas a déménagé à Ottawa jusqu’à ce que les Pays-Bas soient libérés.