Le Maire, le Cirque et les Fetes Foraines PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? Une fête foraine ou foire est un rassemblement en plein le Maire, le Cirque et les Fetes Foraines PDF de forains indépendants itinérants revenant à date fixe. Dérivé de l’ancien théâtre de la foire, le terme art forain est apparu il n’y a qu’une trentaine d’années en France, utilisé par Jean-Paul Favand, fondateur du musée des Arts forains.


Quelles sont les autorisations nécessaires à l’installation d’un cirque ou d’une fête foraine? Qui les délivre? Comment faire en cas d’installation sauvage? Quelles sont les règles de sécurité? Qui est responsable en cas d’accident?… Autant de questions auxquelles s’efforce de répondre cet ouvrage clair et précis. Par sa présentation exhaustive des différentes procédures possibles, systématiquement appuyée par des exemples récents tirés de la jurisprudence, ce guide fournit non seulement toutes les clés nécessaires à l’accueil et l’installation d’un cirque ou d’une fête foraine, mais il permet également aux élus locaux d’anticiper les conflits potentiels et de limiter les risques de responsabilités tant au niveau pénal que civil. Il est en outre agrémenté d’une présentation de modèles concrets, qui permettent de mettre facilement en pratique les conseils techniques et juridiques dispensés tout au long de l’ouvrage. C’est à l’heure actuelle le seul outil regroupant de manière concrète l’ensemble des règles juridiques relatives à la venue d’un cirque ou d’une fête foraine sur le territoire d’une commune. À cet égard, cet ouvrage est indispensable aux élus municipaux qui souhaitent optimiser l’accueil et l’installation d’un cirque ou d’une fête foraine, quelle que soit la taille de leur commune.

Tout ce qui n’est pas rentable n’est pas forain, aussi les stands sont magnifiques pour attirer les chalands, en étant munis de miroirs, décors fantaisistes puis éclairés à l’électricité. Le marketing sous une forme assez marquée apparaît alors : on installe de gigantesques orgues de foire, dont la musique vent portant, s’entend jusqu’à 3 kilomètres. Cet aspect s’estompera avec la diffusion de la télévision dans les années 1950. L’électricité sert au départ davantage à attirer le chaland plutôt qu’à éclairer réellement. L’éclairage électrique est particulièrement remarqué lors de l’exposition universelle de Paris en 1900. Le cinéma sera lui aussi nomade, en particulier de 1895 à 1914. Ce type de spectacle, bien que s’étant progressivement raréfié au profit des manèges à sensations attirant davantage le public et également par souci d’humanité et respect des personnes, existe toujours dans quelques fêtes foraines et parcs d’attractions, comme actuellement les hommes géants les plus grands de France et du Monde, au Parc Saint-Paul, occasionnant souvent la photo familiale souvenir, et les spectacles de cirque fréquents dans les fêtes et parcs.

L’art forain est qualifié ainsi car il rassemble tous les métiers, du verrier à l’ingénieur en passant par l’architecte pour la réalisation des manèges, dont les fameux orgues limonaires de carrousels de chevaux de bois. Les premiers manèges vont être perfectionnés au fil du temps. Enfin, la fête foraine propose à ceux qui n’ont pas les moyens de posséder un cheval, un vélo ou une voiture, un tour de manège en substitution. Avec l’arrivée de la télévision, le caractère informatif de la fête foraine disparaît. Pour continuer d’attirer les foules, les forains font appel à des attractions de plus en plus impressionnantes. Ce procédé est toujours d’actualité, le credo des fêtes foraines aujourd’hui témoigne de cet état d’esprit :  Toujours plus vite et plus haut, toujours plus fou, toujours plus fort . On y trouve encore des attractions traditionnelles, telles que tirs, loteries, confiseries, manèges d’enfant, voyantes ou entre-sorts, ainsi que des cirques et des ménageries, même si ces derniers vont peu à peu disparaître au profit des grandes attractions.

Les parcs d’attractions excepté aux États-Unis, sont encore rares à cette époque en France et seules les fêtes foraines comportent des attractions à sensations, qui en ont donc l’exclusivité, ce qui sera le cas jusqu’aux années 1980. Dans les années 1960, l’attraction vedette demeure les montagnes russes Scenic Railway. Les montagnes russes métalliques remplacent celles en bois. Le Rotor et le Tagada font leur apparition. En 1964, la Foire du Trône s’installe Pelouse de Reuilly. Elle accueille un nouveau manège à sensations, le Skiliff, dont les douze nacelles s’élèvent à l’aide d’un énorme bras de fer et virevoltent à une hauteur impressionnante pour l’époque.

Marcel Campion, surnommé le  Roi des Forains  est le directeur et principal organisateur de nombreuses fêtes foraines, comme notamment celles parisiennes de la Foire du Trône, la Fête des Tuileries et la Fête à Neu-Neu. Il est aussi guitariste swing-manouche, les ensembles manouche se succédant à l’occasion des Jours de fête au Grand Palais. Les fêtes foraines contiennent une majorité de Flat rides et Vertical Rides, étant plus faciles à installer ou démonter, et transporter par camion que les montagnes russes, apanage des parcs d’attractions. Star Flyer à Rambouillet, en mai 2018. Une fête foraine est composée de plusieurs stands de jeux ou gustatifs et d’attractions ambulantes destinées au divertissement, installés temporairement dans une ville ou un espace dédié. En raison de leur aspect temporaire, les flat-rides, plus faciles à monter, démonter et transporter par camion, sont majoritaires dans les fêtes foraines par rapport aux montagnes russes, celles-ci étant davantage présentes dans les parcs d’attractions fixes.

Installations transportées par camion dans les principales villes, à des périodes temporaires précises de l’année. Le nombre de fêtes foraines en France est très important, changeant de ville au cours de l’année, et elles peuvent s’installer pour une durée variable de seulement un week-end ou pour une semaine, un ou deux mois, voire une grande partie de l’année comme sur la Côte d’Azur. Elles animent beaucoup de principales grandes villes une ou deux fois par an. Par commodité et respect des riverains dû au bruit, un certain nombre ont dû changer d’aménagement vers la périphérie, d’autres centrales doivent ne pas mettre de sonorisation ou arrêter celle-ci à partir de 22 heures. Le fête foraine des 400 Coups à Montauban, qui rassemble 200 manèges sur 3 jours.

La Vogue des Noix, une semaine d’octobre à Firminy, près de Saint-Étienne. Les manèges se mêlent aux stands de produits, artisanaux. Les manèges et grandes attractions des fêtes foraines dans le monde, sont assez similaires, à quelques variantes près, à ceux que l’on trouve en France, plusieurs ventes de manèges s’effectuant entre forains d’un pays à l’autre, mais diffère quelque peu au niveau jeux d’adresse et stands de nourriture. Elles sont baptisées  Kermesse Fest  en Allemagne, telles que celle de Cologne. La plus grande fête foraine du monde se situe à Shanghai. Dans de nombreux départements, l’arrêté préfectoral type de lutte contre le bruit interdit les bruits gênants par leur intensité, leur durée ou leur caractère répétitif.