Les 3 000 mots essentiels de l’économie et des affaires PDF

Assemblée nationale a inscrit à son programme de travail, à la demande du groupe Les Républicains, les 3 000 mots essentiels de l’économie et des affaires PDF évaluation de l’action de l’État dans l’exercice de trois de ses missions centrales en Seine-Saint-Denis. C’est la première fois dans l’histoire parlementaire qu’une mission d’évaluation est réalisée sur un territoire donné.


Pour répondre à un réel besoin, dans le vaste domaine de l’économie, de la gestion et des affaires, les auteurs ont conçu un lexique simple et d’usage facile, avec des définitions aisément comprises par un public soucieux de trouver l’explication qui lui permette de mieux comprendre l’actualité économique ainsi que d’avoir la traduction des nombreux termes anglo-américains. En plus des mots de l’économie,  » l’outil  » rédigé par François VOISIN et Pierre KAYSER aborde les auteurs, leurs doctrines et leurs théories. L’ouvrage donne une place importante aux institutions, aux politiques et aux actions de l’Union européenne ainsi qu’aux organisations internationales. Le site Internet de tous les organismes est indiqué. Les commentaires de nombreux termes sont suivis de l’indication des liens utiles ; certaines définitions sont illustrées par des exemples, des schémas ou des graphiques. En fin d’ouvrage figure une table des sigles et un glossaire donnant la traduction en allemand et en anglais de tous les mots-clés. L’ouvrage s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à l’économie, à ses théories et à la vie de l’entreprise ou souhaitent s’initier à leur vocabulaire : grand public, lycéens, jeunes étudiants et tous ceux que la vie professionnelle confronte aux questions économiques et aux pratiques des affaires.

Il est en effet très vite apparu qu’une approche territorialisée de l’évaluation permet de rendre compte, de manière fine, des spécificités d’un territoire et de l’adéquation des moyens d’action de la puissance publique à ces mêmes spécificités. Les territoires, terreaux des politiques publiques, ont fait l’objet, sous tous les gouvernements successifs, de nombreux plans d’actions et de stratégies. Le choix de la Seine-Saint-Denis pour cette première évaluation parlementaire territorialisée s’est imposé comme une évidence. Le département de la Seine-Saint-Denis est le seul territoire de France que l’on désigne plus volontiers par son identifiant numérologique que par son véritable nom : le 9-3.

Comme si deux chiffres pouvaient résumer la complexité de ce territoire. Ce département, contrasté et si souvent stigmatisé, fait office de véritable laboratoire d’étude au regard de son dynamisme et de toutes les problématiques qu’il concentre, et des nombreux efforts impulsés par les politiques publiques pour y remédier. Les rapporteurs ont retenu trois politiques d’évaluation : l’éducation, la sécurité et la justice. L’évaluation croisée de ces trois domaines d’intervention de l’État permet de faire un état des lieux sur un territoire donné des atouts et des failles de l’action publique propre à chaque politique publique, tout en en soulignant les problématiques communes et les propositions d’amélioration qui en découlent. Au regard de la complexité du territoire, de la vitesse à laquelle il évolue et de la nécessité d’en avoir une compréhension globale, le présent rapport ne peut néanmoins faire l’économie d’un examen des problématiques auxquelles la Seine-Saint-Denis est confrontée, en dehors de l’éducation, de la sécurité et de la justice. On ne trouvera donc pas dans ce rapport un bilan détaillé des trois politiques publiques précitées en Seine-Saint-Denis.