Les Aventures de Tintin : Le trésor de Rackham le Rouge : Edition grand format PDF

Les Aventures de Tintin constituent une série de bandes dessinées créée par le dessinateur et scénariste belge Hergé. Elles se déroulent dans un univers réaliste et parfois les Aventures de Tintin : Le trésor de Rackham le Rouge : Edition grand format PDF, fourmillant de personnages aux traits de caractère bien définis.


La série est appréciée pour ses dessins qui mélangent personnages aux proportions exagérées et décors réalistes. L’utilisation de traits d’une égale épaisseur, l’absence de hachures et le recours aux aplats de couleur sont les marques du style de l’auteur, connu sous l’appellation de  ligne claire . 26 octobre 1930, la série est également publiée dans Cœurs vaillants. Les Aventures de Tintin sont aussi publiées en 24 albums, dont un inachevé, aux éditions Casterman. Elles se terminent avec la mort de leur auteur, le 3 mars 1983. Hergé se sert pour mêler son personnage à plusieurs événements d’actualité : la révolution bolchevique en Russie, les prémisses de la Seconde Guerre mondiale, la conquête lunaire, etc. Hergé les présente avec son sens de l’humour caractéristique.

Le dessinateur a également particulièrement bien compris les mécanismes de la bande dessinée, en particulier concernant le rythme. Ce sens du rythme est flagrant dans Les Bijoux de la Castafiore, album dont l’action se déroule dans une atmosphère tendue, alors qu’il ne s’y passe aucune action aventureuse. Hergé a, dans les premiers temps, créé Les Aventures de Tintin en improvisant, ne sachant pas à l’avance de quelle manière le héros se sortirait de toutes ses mésaventures. Il n’a été amené à se documenter et à prévoir ses scénarios qu’après avoir terminé Les Cigares du pharaon.

1999 dans le cadre d’une opération organisée par la Fnac et Le Monde. Des événements extérieurs obligent également Hergé à effectuer d’autres changements dans sa manière de créer ses bandes dessinées. La Seconde Guerre mondiale et l’invasion de la Belgique par les armées d’Hitler entraînent la fermeture du Petit Vingtième. Hergé travaillait à ce moment-là sur Tintin au pays de l’or noir. Par ailleurs, l’apocalyptique album L’Étoile mystérieuse traduit la peur de l’avenir éprouvée par l’auteur durant cette époque de guerre et distingue, dans sa version originale, un groupe ami de scientifiques issus de pays neutres ou occupés par l’Allemagne, d’un groupe concurrent conduit par un banquier juif américain.

La pénurie de papier née de la guerre entraîne un changement de format des Aventures. Hergé avait pour habitude de donner à ses albums le nombre de pages nécessaire au développement de ses scénarios en produisant 2 planches contenant chacune 6 cases réparties en 3 lignes de 2 colonnes. Petit à petit, la place réservée aux aventures se réduit jusqu’à se limiter à un simple strip de 4 à 5 cases. Casterman persuade Hergé de passer à la couleur grâce aux machines offset que possède l’imprimeur. Mais cela suppose de dessiner des planches plus petites et d’adopter une longueur de 62 pages par album. L’adoption de la couleur permet à Hergé de donner une plus grande envergure à son œuvre. Hergé et son studio se servent d’images pour remplir des demi-pages ou tout simplement pour détailler et mettre en avant une scène.