Les Maquisards du Mont-Mouchet : La grande bataille des monts d’Auvergne PDF

Cet article est une ébauche concernant une commune du Cantal. Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également les Maquisards du Mont-Mouchet : La grande bataille des monts d’Auvergne PDF page d’aide à la rédaction d’un article de commune.


En juin 1944, les Alliés débarquent en Normandie ; deux zones fortifiées ont été édifiées par la Résistance française sur les arrières des Nazis pour fixer leurs troupes loin des plages ; l’une dans le massif du Vercors et l’autre dans les monts d’Auvergne… Dans ce livre, Jean PINET enrichit son propre témoignage de ceux de plusieurs camarades qui participèrent avec lui aux furieux combats des réduits du Mont-Mouchet et de la Truyère. Ces récits réalistes, souvent émouvants et parfois drôles, nous font plonger avec les jeunes Maquisards au cœur de la terrible bataille. En dignes successeurs des  » sans-culottes  » qui combattirent à Valmy, Jean PINET et ses camarades, parfois véritablement des  » va-nu-pieds « , vont faire honneur à la Patrie. Mais, malgré son courage, la 7e compagnie va payer un très lourd tribut dans ces affrontements acharnés contre les envahisseurs nazis très supérieurs en nombre et en matériel… Un récit bouleversant !…

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion. Le puy de Seycheuse vu depuis Peyre Gary. Plus haute commune de la vallée de l’Alagnon, Laveissière se situe au cœur du volcan du Cantal et du parc des volcans d’Auvergne. Le climat est de type montagnard.

Grâce à sa situation sur le volcan du Cantal, lui valant d’être membre du parc naturel régional des Volcans d’Auvergne, la commune présente un patrimoine naturel riche. Sur les contreforts de ces montagnes se trouvent de nombreuses forêts qui font l’image identitaire du Valagnon. De nombreux cours d’eau, partant des secteurs d’altitude et traversant les forêts, sont présents sur la commune. Le plus important est l’Alagnon parcourant 85 km jusque dans le Puy-de-Dôme en passant par la Haute-Loire. Tous ces milieux permettent la présence d’une faune riche et montagnarde. Par la route : la commune est traversée dans toute sa longueur par la RN 122 reliant Figeac à Massiac en passant par Aurillac et Murat. Par le train : la gare du Lioran est desservie par la ligne ferroviaire de Figeac à Arvant traversant le Valagnon de manière parallèle à la RN 122.

Par avion : aéroport d’Aurillac à 30 km. Le conseil départemental du Cantal se charge du transport scolaire vers l’école primaire du bourg, puis vers le collège de Murat à 5km et enfin vers les lycées de Saint-Flour et d’Aurillac. Un service de navette gratuite est mis en place pendant la saison touristique hivernale : un réseau de liaison intra-muros à la station du Lioran pendant son ouverture et un réseau de liaison avec les différents hameaux de la commune pendant les vacances scolaires. Le noisetier a donné son nom à Laveissière.

L’ensemble de l’actuelle commune correspond à la région historique du Valagnon, terme faisant référence à la rivière Alagnon et désignant également ses habitants. La toponymie des lieux dérive souvent de caractéristiques biologique, géologique, climatiques ou historiques. Lioran présentaient le Valagnon comme une terre inhospitalière et une impasse. Valagnon est un haut-lieu de pèlerinage sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.