Les poissons de Corse : Biologie, pêche, localisation PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, les poissons de Corse : Biologie, pêche, localisation PDF-le. Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires.


Avec une taille maximale supérieure à 6 m de long, c’est l’un des plus grands poissons prédateurs vivant actuellement dans les océans. Néanmoins, contrairement à certaines idées reçues, il n’est pas un  mangeur d’hommes  et l’homme n’est pas une proie pour lui, la plupart des attaques étant dues à une erreur d’analyse visuelle du requin. Un grand requin blanc à l’échelle humaine. Le grand requin blanc mesure en moyenne de 4 à 6 m de long. 26 ans, âge de sa maturité sexuelle, il mesure 3,50 à 4,10 m. Les requins blancs de Méditerranée sont plus massifs que leurs cousins océaniques.

Concernant les records non vérifiés de plus de 10 mètres, Richard Ellis et John E. Pour conclure, la taille maximale est estimée à 7,5 m de long tout au plus, par des spécialistes comme l’Italien Alessandro de Maddalena, mais les grands requins blancs de plus de 6 mètres sont extrêmement rares. Aucun grand requin blanc atteignant les 7 mètres n’a jamais été capturé. Le poids du grand requin blanc mâle varie entre 680 et 2 000 kg. Celui de la femelle est compris entre 1 000 et 1 900 kg. Deep Blue  est le surnom donné à l’un des plus grands spécimens de requin blanc jamais observés à partir de l’année 2013.

Ce requin femelle fascine aussi bien les scientifiques que le grand public. Or, pour mettre bas, les requins femelles se rapprochent des côtes afin de libérer leurs petits dans des eaux peu profondes, où il y a moins d’animaux prédateurs et où la nourriture est plus abondante. Mais ces zones proches des côtes sont très exposées à plusieurs menaces humaines. Il possède un museau conique assez long. Le grand requin blanc doit son nom à la couleur blanche de sa face ventrale, contrastant avec la couleur grise de sa face dorsale. Les fentes branchiales, très longues, n’encerclent pas la tête.

Elles précèdent les nageoires pectorales falciformes bien développées, ainsi que des fossettes précaudales et de fortes carènes caudales, caractéristiques des Lamnidae. La nageoire caudale est courte, presque symétrique en forme de croissant. Le grand requin blanc possède une ouïe et un odorat très sensibles. Il est capable de sentir une goutte de sang dans plus de 4,6 millions de litres d’eau et d’entendre une proie à 1 km de distance.

De plus, sous le museau, des récepteurs sensibles aux champs magnétiques lui permettent de détecter bruits et vibrations de basses fréquences à plusieurs centaines de mètres. Contrairement à d’autres requins le grand requin blanc n’a pas de paupières. C’est pourquoi il roule ses yeux en arrière lors d’une attaque. Aire de répartition cosmopolite du grand requin blanc. Un grand requin blanc près de l’île Guadalupe. L’habitat du grand requin blanc est principalement côtier dans les eaux tempérées, mais il a aussi été observé en zones épipélagiques dans l’océan.

C’est un amateur des eaux peu profondes, mais un spécimen a cependant été pêché sur une longue ligne de 1 280 m. C au-dessus de la température ambiante, ce qui explique sa présence dans des eaux parfois relativement froides. Espèce cosmopolite, on trouve le grand requin blanc dans toutes les mers tempérées du globe et parfois même dans les mers tropicales, suivant probablement les migrations des baleines qui viennent y mettre bas. Il se déplace le plus souvent seul ou en couple, mais jamais en colonie. En revanche, il semblerait que les animaux les plus grands effectuent parfois de très longs trajets. Articles détaillés : Gigantothermie, Rete mirabile et Ampoules de Lorenzini. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète.