LES RENAISSANCES(1870) PDF

Armand Silvestre LES RENAISSANCES(1870) PDF le 18 avril 1837 à Paris. Fils d’un magistrat parisien, il est d’abord destiné à la magistrature.


ce livre a ete revu et corrige pour une lecture kindle

TABLE DES MATIERES
LA VIE DES MORTS
I LA NATURE
Introduction.
Les Arbres.
Les Broussailles.
Les Sources.
Les Nuages.
Les Astres.
La Mer.
La Neige.
Les Voix.
Les Parfums.
Épilogue.

II LE DOUTE

III LE RÊVE
Mémento.
L’Inquiétude Des Momies.
La Renaissance Mortelle.
Les Immortels.
La Double Vie.

LES VESTALES.
I
II
III
IV
V
VI
VII
VIII
IX
X
XI

PAYSAGES METAPHYSIQUES
Invocation.
Matutina.
Les Pavots.
Nénuphars.
Vespera.
Cieux Nocturnes.

TABLEAUTINS
I Le Pêcheur.
II Le Semeur.
III Le Bûcher.
IV Le Printemps.
V La Source.
VI La Rosée.
VII L’OEuf.
VIII La Nature.

A TRAVERS L’AME.
LE PASSÉ
I
II
III
IV
V

IMPRESSIONS
Prologue.
I Gloria Victis.
II Respect.
III Jalousie.
IV Colère.
V Souvenir.
VI Souvenir.
VII Pèlerins.
VIII Martyrs.
IX Mater Superba.
X La Nourrice.
XI Les Oublieux.
XII Sonnet du Renouveau.
XIII Une Grève.
XIV L’Olympe.
XV Prométhée.
XVI Nessus.
XVII Déjanire.
XVIII Absag.
XIX Morituri te salutant.
XX Orphée.
XXI Le Fouet d’Amour.
XXII La Lyre d’Amour.
XXIII Agar.
XXIV Taillade.
XXV Rouvière.
XXVI Pantomime.
XXVII Fierté.
XXVIII Défense des bêtes.
XXIX Virginis amor.
XXX Amitié de femme.
XXXI Façon de rondeau.
XXXII Rondeau.
XXXIII Théorie funèbre.
XXXIV La Lâche douleur.

1866, il publie des recueils de vers. En 1869, il entre au ministère des finances. Il devient sous-chef au bureau de la bibliothèque et des archives. Pendant la guerre de 1870-1871, il reprend du service et fait la campagne comme capitaine. En 1879, il entre au Gil Blas et y publie des nouvelles et des contes humoristiques et gaulois.

Son ami Guy de Maupassant lui dédie en 1883 la nouvelle La Toux. Dans les années 1880, il appartient également à la direction littéraire de L’Écho de Paris tout comme Octave Mirbeau. Chevalier de la Légion d’Honneur le 7 juillet 1886. Le 12 octobre 1892, il est nommé inspecteur des beaux-arts. Vers la fin des années 1880, il se fait quelques ennemis, plus ou moins virulents, parmi ses jeunes confrères. Le plus féroce est, évidemment, Léon Bloy. Alphonse Allais l’épingle lui aussi, quelquefois, sans trop d’acrimonie, avec des sous-entendus au génie si particulier que Bloy a stigmatisé.

Ainsi, le 10 août 1889, dans le Chat Noir, il adresse une lettre ouverte À M. Il y côtoie les peintres Edgar Degas et Auguste Renoir, les poètes José-Maria de Heredia et Pierre Louÿs, le compositeur Vincent d’Indy, etc. Il meurt le 19 février 1901 à Toulouse. Les œuvres d’Armand Silvestre ont été principalement publiées par Alphonse Lemerre et Gervais Charpentier.

1re série de la Vie pour rire. Le Pilote, opéra en 3 actes et 4 tableaux, avec A. Poème autobiographique paru dans Joseph Uzanne, Figures contemporaines tirées de l’Album Mariani, Ernest Flammarion, Paris, vol. Ariane Chebel d’Appollonia, L’Extrême-droite en France, p. Grand dictionnaire universel Larousse, tome 17, deuxième supplément, 1890. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 7 décembre 2018 à 17:12.