Les secrets de l’image vidéo PDF

La série apparaît sur les écrans à un moment où les séries de western sont moins en vogue, les secrets de l’image vidéo PDF aux séries d’espionnage, alors en plein essor. En 1965, trois films de James Bond sont déjà sortis, et un quatrième est en préparation. Cette série met en scène les aventures de deux agents du United States Secret Service au service du président Ulysses S. West, homme d’action, et Artemus Gordon, as du déguisement et des inventions anachroniques.


Comme à son habitude, Philippe Bellaïche a déployé dans cette nouvelle édition un style clair et précis, conjugué à un réel souci de pédagogie et d’exhaustivité. Agrémenté de plus de 200 illustrations explicites et tableaux comparatifs, ce livre est ponctué de petits résumés faisant régulièrement le point sur l’essentiel à retenir. Tous ces ingrédients rendent la lecture des Secrets de l’image vidéo très agréable en plus d’être instructive. Cet ouvrage est avant tout destiné aux étudiants qui trouveront en lui un indispensable outil de travail, condensant en 500 pages l’ensemble des connaissances qu’il est bon d’acquérir avant d’exercer un métier touchant à l’image vidéo. Mais il s’adresse également aux professionnels confirmés, désireux d’actualiser leurs connaissances ou de nourrir leur réflexion sur un domaine particulier.

Roy Engel : le président Ulysses S. Article détaillé : Liste des épisodes des Mystères de l’Ouest. Ce sont cinq producteurs différents qui se succédèrent lors de la première saison. Trouvant le pilote initial du créateur Michael Garrisson trop onéreux, CBS donnera les rênes de la série à Collier Young, pour donner un style plus proche du western classique à la série. C’est lui qui double le Wild du titre, pour donner un ton plus léger au concept de la série.

La série a marqué de nombreuses générations et a encore du succès de nos jours. C’est un nain pervers et obséquieux, capable d’imaginer toutes sortes d’inventions pour faire triompher le mal. L’arrêt de la série est dû à la crainte de CBS de la violence considérée comme  excessive  plutôt qu’au déclin du taux d’audience. Si le crédit de la création de cette série a longtemps été attribué à Garrison, en juillet 1997 une bataille juridique a été lancée par Gilbert Ralston, scénariste du pilote. Garrison était avancé en tant que créateur. Arguant qu’il a créé les noms des deux protagonistes James West et Artemus Gordon et leurs antécédents militaires ainsi que leur qualité d’agents secrets, leurs gadgets, leur train, etc.

Ralston a réclamé des droits en tant que créateur de la série à la Warner. La justice fut ensuite saisie du litige. Dann, responsable des programmes pour la chaîne en 1964, contribua à rétablir l’écrivain dans ses droits. L’entretien de Jack Muhs, responsable des costumes, accordé à Susan E.

Kesler pour son livre Wild Wild West: The Series a révélé que le choix et l’évolution des vêtements de James West, comme ceux de son partenaire Artemus Gordon, étaient validés par Robert Conrad et Ross Martin eux-mêmes . Le côté kitsch de la série, ainsi que les intrigues, justifient les tenues choisies, jusque dans les divers déguisements endossés par Artemus Gordon, dont les grimages en renforcent le côté humoristique. Didier Lliardet, dans son étude Les Mystères de l’Ouest : Les Reflets de l’étrange, souligne qu’Artemus Gordon ne se déguise que deux fois en femme sur l’ensemble des 104 épisodes. Pour le novelliste Louis Bayard, James West est l’un des rares exemples de héros de western hypersexuel. Souvent, à la fin des épisodes, de belles jeunes femmes font leur apparition, enchantées de sortir avec des cavaliers aux tenues si élégantes. Le thème musical du générique de la série a été composé par Richard Markowitz.