Les trois vies de Margareta PDF

Temple de Saturne depuis le Les trois vies de Margareta PDF Capitolinus. Le plan de Rome ci-dessous est intemporel. Entre les deux débute la Montée du Capitole. Morceau de la corniche du temple.


Bavière, XVIIe siècle. Pendant la guerre de 30 ans, la belle Margareta grandit dans un couvent à l’abri de la faim, de la misère et du chaos. Les espoirs de la famille reposent sur elle, la plus jolie et la plus brillante des filles, que sa mère promet à un mariage de raison. Mais Margareta a d’autres rêves. Une nuit, elle s’enfuit secrètement pour suivre Richard von Tscharnini, fils unique d’une famille protestante pragoise en vue.
La furie de la guerre détruit son bonheur, leur couple n’y résistera pas. Margareta doit épouser un autre homme. Mais jamais l’amour ne meurt… Des années plus tard, Margareta se lance à la recherche de son premier amour…

Juste avant l’intersection des deux voies, enjambant le Vicus Iugarius, se dresse un arc de triomphe que Tibère a fait élever en 16 apr. Le culte de Saturne est un des cultes les plus anciens de Rome. La divinité aurait alors appris aux Romains à cultiver la terre. Chaque année se déroulent les Saturnales, durant le mois de décembre, fêtes où les esclaves étaient  libres , exceptionnellement exemptés du devoir de servir. Selon la tradition qui s’est perpétuée, les festivités donnent lieu à des échanges de cadeaux. Le temple de Saturne a été choisi comme lieu de dépôt du trésor car selon la légende, aucun vol n’aurait été commis à l’époque où Saturne régnait en Italie. Les questeurs sont remplacés par deux édiles par Jules César en 45 av.

Mais selon Denys d’Halicarnasse, c’est durant le premier consulat de Titus Larcius Flavus avec Postumius Cominius Auruncus pour collègue qu’est décidée la construction du temple. Macrobe rapporte une tradition selon laquelle Tullus Hostilius a dédié un autel à Saturne comme un monument célébrant sa victoire sur les Sabins. Il aurait par la suite institué les Saturnales. Selon une autre tradition, rapportée par Macrobe ou Varron, le temple a en fait été voué par Tarquin le Superbe, dernier roi de Rome, et construit peu avant d’être déposé.

La construction n’aurait pas été achevée au moment de la déposition du dernier des Tarquins et les travaux seraient restés en suspens le temps que la situation politique de Rome se stabilise. Quoi qu’il en soit, le temple n’aurait été consacré une première fois qu’entre 501 et 497 av. Buste présumé de Lucius Munatius Plancus. L’avancée des travaux semble irrégulière, perturbée par la lutte politique puis la guerre qui oppose Octavien à Marc-Antoine dont Lucius Munatius Plancus est un partisan.

Néanmoins, Plancus finit par rejoindre le camp d’Octavien en 32 av. Le temple est mentionné par Tacite pour l’année 16 apr. Plan du temple après la reconstruction de Munatius Plancus. Proposition de reconstitution du temple augustéen, élévation principale.

Proposition de reconstitution du temple augustéen, élévation latérale. Proposition de reconstitution du temple augustéen d’après Patrizio Pensabene, perspective isométrique. Proposition de reconstitution du temple augustéen d’après Luigi Canina, perspective isométrique. Proposition de reconstitution du temple augustéen d’après Giuseppe et Piero Maria Lugli, perspective isométrique. Capitole et la différence de niveau entre chaque côté d’environ 6 mètres, le temple archaïque de style toscan devait se dresser sur une terrasse servant de soubassement, peut-être accessible depuis le Clivus Capitolinus adjacent. Les restitutions modernes du temple de Saturne s’appuient pour une grande part sur les travaux menés par les archéologues Giuseppe Lugli et Piero Maria Lugli. On accède au pronaos grâce à un grand escalier frontal dont les proportions et la disposition par rapport au temple n’est pas connue précisément.

Au-delà du porche, les colonnes latérales sont engagées dans les murs extérieurs de la cella. Entablement et inscription dédicatoire du temple de Saturne. Le temple de Saturne vu de face depuis le Forum Romain. Le temple vu en contrebas avec l’imposant soubassement. Les jambes de la statue sont enroulées dans des bandes de laine qui ne sont retirées que le 17 décembre, premier jour des Saturnales.

Verrius Flaccus dit qu’il ignore pourquoi Saturne est représenté dans des entraves. Voici la raison que m’en donne Apollodore. Les vestiges dans leur état actuel laissent penser que l’intérieur de l’escalier frontal était creux afin d’y aménager une petite pièce qui a été identifiée à l’Aerarium. Les blocs formant le seuil sont percés de deux rangées de petits trous, la rangée extérieure étant quasiment alignée avec la façade.

Palmer, Rome and Carthage at Peace, Franz Steiner, 1997, p. Pietro Romanelli, Le Palatin, Istituto Poligrafico dello Stato, Rome, 1971, p. Gianfilippo Carettoni, Antonio Maria Colini, Lucos Cozza et Guglielmo Gatti, La pianta marmorea di Roma antica, Rome, Ripartizione del Comune di Roma, 1960, pl. Giuseppe Lugli, Monumenti minori del foro romano, Rome, 1947, p. A topographical dictionary of Ancient Rome, Londres, Oxford University Press, 1929, 608 p. Rome and environs : an archaeological guide, University of California Press, 2007, 555 p. Urbanisme et métamorphose de la Rome antique, Les Belles Lettres, coll.