Mémoires, numéro 64. D’où vient Adolf Hitler ? PDF

Albert Speer durant le procès de Nuremberg, en 1946. Speer rejoint le parti nazi en 1931 et entame une carrière politique et gouvernementale qui va durer quatorze ans. Ses qualités d’architecte le rendent influent dans le parti et il devient un proche du Führer. Au cours de la Seconde Guerre mondiale en 1942, il succède à Fritz Todt, mort accidentellement, au poste de mémoires, numéro 64. D’où vient Adolf Hitler ? PDF de l’Armement et des Munitions.


Après la mort de Hitler, il est brièvement membre du gouvernement de Flensbourg jusqu’au 23 mai 1945, date de son arrestation. Après sa libération en 1966, Speer publie deux autobiographies traduites en quatorze langues qui connaissent un très grand succès, Au cœur du Troisième Reich et Journal de Spandau, dans lesquelles il détaille sa relation étroite avec Hitler et le fonctionnement du régime nazi. Speer était sportif et pratiquait le ski et l’alpinisme. Lors du discours de Hitler à l’Université technique, il fut surpris de le voir porter un élégant costume bleu plutôt que l’uniforme brun représenté sur les affiches du Parti nazi et fut subjugué, non seulement par les propositions de Hitler, mais également et surtout, raconta-t-il, par l’homme. Speer dépendait du chef du Parti pour l’ouest de Berlin, Karl Hanke, qui l’engagea pour redécorer, gratuitement, la villa qu’il venait d’acquérir. En 1931, Speer quitta son poste d’assistant de Tessenow du fait des baisses de salaires et déménagea à Mannheim dans l’espoir d’obtenir du travail auprès des relations de son père.

Le résultat fut décevant et son père lui confia la gestion des propriétés de son frère aîné. Après la prise de pouvoir des nazis, Hanke rappela Speer à Berlin. Speer conçut également la préparation du 1er mai à Berlin. Tessenow était cependant dédaigneux :  Vous pensez avoir créé quelque chose ? Les organisateurs du congrès de Nuremberg de 1933 demandèrent à Speer de proposer des idées pour le rassemblement, ce qui le mit en contact avec Hitler pour la première fois. La fonction suivante de Speer fut de servir d’assistant à Paul Troost qui rénovait la Chancellerie. En tant que chancelier, Hitler était informé chaque jour de l’avancée des travaux par Speer et le responsable du bâtiment.

Hitler manifesta un grand intérêt pour Speer durant le repas et lui dit plus tard qu’il cherchait un jeune architecte capable de réaliser ses rêves architecturaux pour la nouvelle Allemagne. Speer témoigna à Nuremberg :  J’ai appartenu à un cercle composé d’autres artistes et de son cabinet personnel. Articles détaillés : Architecture nazie, Welthauptstadt Germania et Au cœur du Troisième Reich. La  cathédrale de lumière  au-dessus de la Zeppelintribune. Lorsque Troost mourut le 21 janvier 1934, Speer le remplaça en tant qu’architecte en chef du Parti. L’un des premiers contrats de Speer après la mort de Troost fut le stade du Zeppelinfeld de Nuremberg, le Reichsparteitagsgelände, champ de parade immortalisé dans le film Le Triomphe de la volonté de Leni Riefenstahl. Tout en planifiant ces structures, Speer théorisa le concept de  valeur des ruines .

Selon ce raisonnement, soutenu avec enthousiasme par Hitler, tous les nouveaux bâtiments doivent pouvoir laisser de belles ruines mille ans après leur construction. Speer fut rapidement témoin des excès brutaux du régime nazi. Speer conçut le pavillon allemand pour l’exposition internationale de 1937 à Paris qui faisait face à celui de l’Union soviétique. Hitler ordonna à Speer de réaliser des plans pour reconstruire Berlin, rebaptisée Germania. Galerie des marbres de la nouvelle chancellerie du Reich. En janvier 1938, Hitler demanda à Speer de construire une nouvelle Chancellerie sur le même site que le bâtiment existant et lui dit qu’il en avait besoin impérativement pour la réception du Nouvel-An pour les diplomates le 10 janvier 1939.

Cela représentait une tâche colossale, car la Chancellerie existante continuait de fonctionner. Il consulta ses assistants et accepta le projet. Le pogrom de la Nuit de Cristal eut lieu lors des travaux de la Chancellerie. Speer était soumis à une intense pression psychologique à cette période de sa vie. Peu après que Hitler m’eut confié mes premiers grands projets architecturaux, j’ai commencé à souffrir d’anxiété dans les longs tunnels, les avions ou les petites pièces. Speer examine des plans avec Hitler dans sa résidence du Berghof. C’était le but central de tous mes bâtiments.

Ils auraient été grotesques si Hitler était resté immobile en Allemagne. Speer plaça son département d’architecture à la disposition de la Wehrmacht. En 1940, Joseph Staline proposa à Speer de lui rendre visite à Moscou. Staline avait été particulièrement impressionné par le travail de Speer à Paris et souhaitait rencontrer l’ architecte du Reich . Le 8 février 1942, le ministre de l’Armement Fritz Todt mourut accidentellement dans le crash de son avion peu après avoir décollé du quartier-général oriental de Hitler à Rastenburg. Au moment de la prise de fonction de Speer, l’économie allemande, à la différence de celle du Royaume-Uni, n’était pas entièrement consacrée à la production de guerre. Des biens de consommation étaient toujours produits à un niveau comparable à celui d’avant-guerre.