Maltraitance à enfants et adolescents PDF

Pour mesurer la gravité des maltraitances, il est important d’analyser quelles peuvent être leurs conséquences. D’abord au niveau du groupe social ou familial dans lequel elles prennent place, les maltraitances peuvent jouer un rôle maltraitance à enfants et adolescents PDF majeur. Qu’un des membres du groupe en maltraite un autre avec la complicité tacite ou la passivité des autres membres entraîne toujours des sentiments lourds et ambivalents.


Enjeu de santé publique, la maltraitance confronte la médecine et ses acteurs à la pathologie psychosociale. Bien des progrès ont été faits en quelques décennies dans la reconnaissance et la prise en charge des situations de maltraitance chez l’enfant et l’adolescent. La clinique s’est progressivement enrichie au fil du temps. Ainsi, après la prise de conscience générale du phénomène des abus sexuels au milieu des années 1980, d’autres types de maltraitance ont été identifiés, notamment le syndrome du bébé secoué et le syndrome de Münchhausen par procuration. Les auteurs, tout en transmettant leur expérience quotidienne du terrain, fournissent aux professionnels de l’enfance les indispensables repères théoriques et juridiques. Leur but est d’ouvrir une réflexion plus large sur les pratiques de tous ceux qui travaillent auprès d’enfants et d’adolescents maltraités afin de permettre un meilleur ajustement entre leurs interventions et les besoins réels des jeunes victimes et de leur famille, dans le respect de l’ensemble de leurs droits.

Ensuite, au niveau des individus, ces conséquences peuvent être de deux ordres : d’une part, des lésions et des atteintes physiques et, d’autre part, des réactions au niveau du psychisme. Par exemple, on observe souvent, chez les victimes, des sentiments d’impuissance et d’humiliation sans aucun rapport avec l’importance des atteintes corporelles. Pour analyser la gravité des maltraitances, il est nécessaire de distinguer les différentes formes qu’elles peuvent prendre selon l’âge des personnes concernées. Il faut d’abord montrer ci-dessous l’importance majeure qu’elles peuvent avoir sur le développement des enfants et donc sur le bonheur ou la souffrance des adultes qu’ils vont devenir. 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-social.

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Selon le psychosociologue et psychanalyste Gérard Mendel, avoir intériorisé durant sa jeunesse des modèles de comportement violent incite à considérer comme normal de telles attitudes brutales à l’âge adulte. Jacques Dayan aboutit à un constat similaire :  les actes de maltraitance peuvent provoquer un traumatisme psychique qui engendre un syndrome de répétition. Les humiliations, les coups, les gifles, la tromperie, l’exploitation sexuelle, la moquerie, la négligence etc. C’est à l’âge adulte que l’enfant maltraité jadis commencera à en faire souffrir les autres. De même, des enquêtes portant sur les victimes de graves accidents de moto ou d’auto ont montré qu’ils avaient été l’objet de brutalités et de maltraitance au cours de leur enfance. Sa partie émergée, c’est la maltraitance reconnue, montrée du doigt, dénoncée aux services sociaux et à la justice.

Les neuf autres dixièmes de l’iceberg, c’est la violence éducative ordinaire qui, elle, est parfaitement admise, tolérée, voire conseillée. Olivier Maurel  Mais nous qui nous intéressons aux problèmes de la violence éducative, nous parlons tout à fait d’autre chose. Les victimes de ce genre de violence ne peuvent pas compter sur l’empathie de la société, parce que toute la société nie leur souffrance, comme elle nie la sienne. La maltraitance est un phénomène universel qui semble toucher toutes les sociétés. Canadiennes ont déclaré avoir vécu au moins un cas de violence physique ou sexuelle.