Memoirs of the Royal Astronomical Society, Volume 45… PDF

Il fut le premier à énoncer le principe d’un ordinateur. C’est entre 1847 et 1849 que Charles Babbage entreprit d’utiliser les avancées technologiques de sa machine analytique pour concevoir les plans d’une deuxième machine à différences no 2 qui, à spécifications égales, demandait trois fois moins de pièces que la précédente. Son père était un prospère banquier londonien ce qui lui a permis d’entrer à l’école privée de Forty Hill, Memoirs of the Royal Astronomical Society, Volume 45… PDF dans le Middlesex.


Durant ce séjour au Trinity College, il fonde la Société Analytique en 1812 en compagnie de neuf autres mathématiciens universitaires et ainsi peut faire sa première publication en 1813 : On continued products dans Memoirs of the Analytical Society. Dès l’âge de 29 ans, il est élu membre à la Société Royale de Londres et à celle d’Édimbourg, en 1820. La même année il fonde la  Société Royale d’Astronomie  où il est secrétaire pour les quatre premières années de l’existence de cette société. Il eut huit enfants avec son épouse, dont seulement trois atteignirent l’âge adulte.

Son épouse meurt la même année, Charles Babbage avait alors 36 ans et décida de voyager en Europe. Il meurt le 18 octobre 1871. Charles Babbage s’aperçoit en effet que les tables de calculs comportent beaucoup d’erreurs, responsables, entre autres, de beaucoup d’accidents de navigation. Il caresse ainsi cette idée depuis 1812. Dans une correspondance avec Sir Humphry Davy en 1822, Charles Babbage y discute de certaines applications d’une telle machine, notamment pour le calcul et l’impression des tables mathématiques, et y discute aussi des principes d’une machine à calculer. Il présente un modèle de sa machine à différences à la Société royale d’astronomie en 1821. Débute alors la construction de cette machine qui ne sera jamais terminée.

Premièrement, le frottement affectant les embrayages de l’époque grippait le mécanisme et les vibrations étaient gênantes. Deuxièmement, Charles Babbage modifiait perpétuellement la conception de son projet. Modèle d’essai d’une partie de la machine analytique, construit par Charles Babbage, exposée au Science Museum de Londres. Les cartes utilisées par Charles Babbage pour sa machine analytique. Les cartes d’instructions sont au premier plan, devant les cartes de données.

Une avancée fondamentale en matière d’automatisation des calculs fut réalisée par Charles Babbage entre 1834 et 1836. Charles Babbage a été le premier lauréat de la médaille d’or de la Royal Astronomical Society en 1824. Pendant son travail sur la machine analytique, Charles Babbage se rendit compte qu’il pouvait simplifier les plans de sa machine à différences. Entre 1847 et 1849, il dessina les plans de la machine à différences no 2. Cette nouvelle machine requérait trois fois moins de pièces que la machine à différences no 1, tout en offrant une puissance de calcul équivalente.

Charles Babbage n’essaya jamais de la construire. En 1985, le musée des sciences de Londres entreprit de construire un exemplaire de la machine à différences no 2, afin de célébrer le 200e anniversaire de Babbage en 1991. Le module de calcul fut terminé à temps en 1991, et c’est finalement en 2002 que la machine fut totalement achevée avec son module d’impression et de stéréotype. Construite en respectant scrupuleusement les plans originaux, elle est composée de 8 000 pièces, pèse 5 tonnes, mesure 3 mètres de large, 2 mètres de haut et 45 cm de profondeur. Cet exemplaire est aujourd’hui exposé au musée des sciences de Londres. Un autre exemplaire, commandité par un des donateurs du projet, Nathan Myhrvold, fut terminé au printemps 2008 par le musée des sciences de Londres. Cet exemplaire a été exposé au Computer History Museum de Californie jusqu’en mai 2009, il a rejoint ensuite la collection privée de M.

Charles Babbage ne se limita pas seulement aux problèmes techniques, ses inventions vont du compteur de vitesse au pare-buffle que l’on place devant les locomotives pour écarter les animaux, il fut aussi le premier à comprendre que, dans un tronc d’arbre, la largeur d’un anneau dépend du temps qu’il a fait dans l’année. A Comparative View of the Various Institutions for the Assurance of Lives. Reflections on the Decline of Science in England, and on Some of Its Causes. The Ninth Bridgewater Treatise, a Fragment. Table of the Logarithms of the Natural Numbers from 1 to 108000. Passages from the Life of a Philosopher. Swade, Doron, Babbage, Charles, Oxford University Press.