Notice sur les eaux minérales d’Orezza (Corse) PDF

Logo de la collectivité de Corse. Bien des légendes existent sur l’origine du nom donné à l’île de Corse. De notice sur les eaux minérales d’Orezza (Corse) PDF auteurs l’assurent et, dans la légende qu’ils nous ont transmise, une réalité précise apparaît sans doute. Une femme de la côte de Ligurie, voyant une génisse s’éloigner à la nage et revenir fort grasse, s’avisa de suivre l’animal dans son étrange et longue course.


Notice sur les eaux minérales d’Orezza (Corse)
Date de l’édition originale : 1853

Ce livre est la reproduction fidèle d une uvre publiée avant 1920 et fait partie d une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l opportunité d accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les uvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Sur le récit qu’elle fit de la terre inconnue qu’elle venait de découvrir, les Liguriens y firent passer beaucoup de leurs compagnons. La difficulté n’était point pour embarrasser les vieux chroniqueurs, grands amateurs de merveilleux et habitués à ne douter de rien. Il y a d’autres légendes, et plus prestigieuses, sinon moins fantaisistes. Un fils d’Héraclès, Cyrnos, aurait colonisé la Corse en lui donnant son nom.

Une partie non minime de la population, écrasée dans une sédition, passa de cette île dans celle de Sardaigne et se tailla dans la montagne un territoire où elle s’établit. La légende est plus précise, Sardus fils d’Hercule et fondateur mythique de la Sardaigne aurait eu un frère Cyrnos. Nous savons qu’un des points du territoire de Carystos, une des plus jolies villes de l’Eubée, portait le nom de Cyrnos. Pour sa part, dans son ouvrage Histoire de la Corse depuis les temps les plus anciens jusqu’à nos jours édité en 1839, Camille De Friess-Colonna exprime ainsi :  Aucun historien n’a jusqu’à ce jour donné une étymologie satisfaisante des noms de Cyrnos et de Corse. Les uns assurent que Cyrnos était un fils d’Hercule, qui donna son nom au pays que nous connaissons. Bochart le fait dériver d’un mot phénicien, qui voudrait dire cornue, nom qui lui aurait été imposé à cause des nombreux promontoires qui s’avancent en pointe dans la mer, et des pics élevés qu’on aperçoit de loin, avant de l’atteindre.

L’île de Cyrnos, que les Romains appellent Corsica, est un pays affreux à habiter, vu la nature âpre du sol et le manque presque absolu de routes praticables, qui fait que les populations confinées dans les montagnes et réduites à vivre de brigandages, sont plus sauvages que les bêtes fauves. Article détaillé : Géographie de la Corse. Faisant partie de la région géographique italienne, la Corse se situe avec la Sardaigne sur une microplaque continentale. Articles détaillés : Liste des sites Natura 2000 de la Haute-Corse et Liste des sites Natura 2000 de la Corse-du-Sud. Le golfe de Porto, patrimoine mondial de l’UNESCO. Bien que de nombreuses espèces endémiques aient disparu lors de la Préhistoire ou peu après, comparativement au continent et aux îles bretonnes, la Corse bénéficie d’un environnement relativement préservé, tant sur terre que sur la côte et en mer.