Pays d’Islam et le monde latin, Xe-XIIIe siècle PDF

Même en cette basse saison, des touristes y traînent leurs guêtres, comme partout ailleurs sur l’île de Pays d’Islam et le monde latin, Xe-XIIIe siècle PDF. C’est ainsi, le tourisme est devenu la plus formidable des activités et une source essentielle de revenus pour nombre de pays. Les vols low cost, Internet, les packages, Airnbn et j’en passe, permettent à des masses de plus en plus considérables de se déplacer.


Santana, un village sans grand caractère, comme tous les villages de l’île qui ne sont que dispersion pavillonnaire. Des maisons traditionnelles, mais aménagées de manière gnangnan avec petits commerces de souvenirs pour pépés et mémés. A mon dos, le bleu de la mer et la silhouette de l’île de Porto Santo. La peinture chinoise, toutes mes rêveries me portent vers elle. Qu’ai-je à voir avec ces anatomies diversement contorsionnées qui saturent les salles du Prado ? Descente vers Funchal et arrêt à Monte. Partout des petits galets noirs posés sur chant entre les joints desquels prospère de la mousse bien verte.

L’escalier aux marches très basses et arrondies qui conduit à l’église. L’église, une fois encore ces merveilleux plafonds en bois peint, dans ce cas à dominante bleu lunaire dans le chœur, ocre rouge dans la nef. Retour dans l’appartement et lecture du chapitre IV du voyage d’Andersen. Il y relate des impressions de Setúbal, non loin de Lisbonne.

L’estuaire du Sado n’est pas moins splendide que celui du Tejo. Vers Curral das Freiras, l’une des hauteurs qui dominent Funchal. Des masses nuageuses argentées et dorées. L’amphithéâtre naturel dans lequel s’inscrit Funchal. Dans une échappée de brume, l’océan et l’île de Porto Santo. Le parvis de l’église est précédé, une fois encore, de ce que les Grecs du Dodécanèse appellent  krokalia . Curral das Freiras, un village auquel on accède par un tunnel d’une longueur d’environ deux kilomètres.

Discussion avec un homme, la cinquantaine. Je surprends un accent inhabituel, légèrement sud-américain. Il me confirme qu’il est originaire de Madère mais qu’il a passé une quinzaine d’années au Venezuela. Curral das Freiras est entouré de parois volcaniques vertigineuses. Déjeuné d’une soupe à base de châtaignes, un régal, l’une des spécialités locales. Le mouvement est sans cesse contrarié par tant de dénivelés et on se prend à espérer des espaces tels que la steppe russe ou la pampa d’Argentine. Lecture du chapitre IV du voyage d’Andersen.