Quand le travail vous tue : Histoire d’un burn-out et de sa guérison PDF

Les questions de santé mentale au travail sont devenues un sujet de préoccupation pour de nombreux professionnels de santé. Médecins généralistes, médecins du travail, psychiatres et autres praticiens ne doivent pas méconnaître ou négliger les signes d’alerte. L’quand le travail vous tue : Histoire d’un burn-out et de sa guérison PDF harcèlement moral est une expression juridique, qui ne devrait donc jamais être employée par les médecins. Toute personne peut être victime, dans l’exercice de son travail, d’agression physique ou verbale, de violence, de la part collègues ou de supérieurs hiérarchiques, appartenant à la même entreprise.


Recrutée pour assurer le suivi RH de plusieurs magasins d envergure internationale, sans véritable formation mais avec une précédente expérience réussie, Aude Selly se retrouve rapidement seule à devoir gérer une multitude de problèmes administratifs, juridiques, relationnels… alors que sa hiérarchie, au siège de l entreprise, est lointaine et peu concernée.
Animée d un profond désir de bien faire, d une véritable ambition pour développer son poste et d une grande empathie pour les salariés dont elle assure le suivi RH, Aude est rapidement confrontée à un stress considérable et écrasée par sa charge de travail.
Isolée, elle accumule les heures de travail, jour et nuit, week ends compris, développe des pathologies sévères et finit par faire une tentative de suicide. C est grâce à sa famille, des médecins spécialistes – l un deux est le préfacier du livre – et un important travail sur elle-même qu elle parviendra enfin à se reconstruire.

Qu’est-ce que le harcelement moral ? Harcèlement moral : organisation du travail ou perversion narcissique ? La survenue de harcèlement moral dans une entreprise peut être attribuée à une déviance individuelle ou à un mode de management particulier, une nouvelle organisation du travail. Les dysfonctionnements dans les organisations sont source de souffrance psychique pour les salariés. Selon Philippe Davezies, chercheur en santé au travail, le monde du travail est aujourd’hui traversé par des conflits qui ne trouvent plus d’expression collective dans les modes de régulation hérités des époques antérieures. La souffrance au travail tend à s’exprimer de plus en plus sur un mode individualisé.

Selon Christophe Dejours, le harcèlement moral a toujours existé dans le milieu du travail, ce qui a changé c’est la passivité et l’absence de solidarité de la part des collègues de la victime du harcèlement, et la profonde transformation du sens de la justice, dans le monde du travail . On observe actuellement une perte de liens entre les individus, d’où un accroissement de la solitude de chacun. L’absence de soutien de la part des collègues est un facteur aggravant. A l’origine de la dégradation de la relation,  on trouve presque toujours un conflit de travail. Dans bien des cas la situation est prise en charge à un stade trop avancé, la seule solution consistera alors à retirer la victime de son poste de travail. Les exemples en faveur d’un harcèlement ne manquent pas.

La victime est menacée verbalement, sans qu’il lui soit possible de s’exprimer. Il est demandé aux autres salariés de ne plus lui parler, de faire comme si elle n’existait plus. Tous les sièges de son bureau, à l’exception du sien, sont supprimés, afin d’être certain que la victime ne recevra personne. Que peut faire le médecin ? Face à un salarié qui présente des signes de souffrance au travail, il faut l’inciter à effectuer une déclaration d’accident du travail.

Pouvoir préciser, comme pour tout accident du travail, l’existence du fait accidentel, l’horaire exact, le lieu. Cela peut s’avérer difficile, si aucun salarié ne veut témoigner. Dans la fonction publique cette démarche présente certaines caractéristiques, puisqu’il n’existe pas de définition légale ou réglementaire précise de l’accident de service. Contrairement au régime général, c’est au fonctionnaire d’apporter la preuve de la survenue de l’accident et de sa relation directe avec l’exercice de ses fonctions. Le fait que l’accident se soit produit sur le lieu de travail pendant les heures de travail ne présume pas de son imputabilité au service. C’est la commission de réforme qui est compétente en matière de reconnaissance des accidents de service. Dans tous les cas, les médecins agréés de la commission de réforme adresse la victime à un expert psychiatre agréé, afin d’éliminer toute pathologie psychiatrique sous jacente.

Certaines règles doivent être observées par le médecin pour la rédaction du certificat médical initial dans un cas de souffrance au travail : il doit noter ce qu’il observe et ce que le salarié avoue, mais il ne doit pas établir de relations de cause à effet. Il ne doit jamais utiliser le terme de harcèlement moral, car il s’agit d’un terme juridique. L’ordre des médecins a insisté sur ce point à plusieurs reprises. Cette déclaration d’accident du travail aura entre autres objectifs celui d’alerter l’entreprise, ainsi que le médecin du travail. Un salarié qui s’estime victime de harcèlement moral par un supérieur hiérarchique doit en informer son employeur. Selon l’arrêt de la chambre sociale de la Cour de cassation du 26 septembre 20072 : un salarié qui s’estime victime de harcèlement moral de la part de son supérieur hiérarchique doit rendre compte à son employeur des agissements de ce supérieur et de l’état dont il souffre.

S’il n’en informe pas son employeur, il ne pourra pas exiger de ce dernier des dommages et intérêts pour harcèlement moral. En effet, un employeur non informé ne pourra pas tenter de remédier au problème. Tout employeur doit prévenir les actes de harcèlement dans son entreprise. Il doit prendre toutes les mesures nécessaires afin de prévenir les actes de harcèlement moral dans son entreprise3. L’employeur est soumis à une obligation de résultat.