Randonnées dans l’île de Ré PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Ces listes gagneraient à être introduites par une partie rédigée et sourcée, randonnées dans l’île de Ré PDF façon à bien resituer les différents items. La commune fait partie de l’aire coutumière Nengone comprenant huit districts et vingt-neuf tribus. Située en mer de Corail, l’île s’inscrit dans un carré de trente kilomètres de côté et couvre une superficie de 650 km2.


Du fait de son substrat calcaire très poreux, Maré est dépourvue de cours d’eau, mais elle renferme une importante lentille d’eau douce, dite de Ghinsberg-Herzberg, en profondeur. Salomon, Tonga, Vanuatu, Wallis, Fidji, Lifou, île des Pins, Ouvéa, Grande-Terre, etc . Le grand refuge de guerre de Hnaened est à ce jour le site lithique connu le plus volumineux du Pacifique sud, mélanésien et polynésien ː défense ou exhibition de puissance ? Le mot beti-co, île qui marche, désigne tout bateau complexe, de Samoa, de Tonga, ou d’occident. Ainsi s’appelle donc la compagnie de ferry qui assure la liaison régulière entre les îles Loyauté et Nouméa.

Lifou, de l’Île des Pins, et de la Grande-Terre, par des populations de tailles et de colorations variées. Les mémoires de Maré s’appuient sur une multitude de récits mythiques concurrents, complémentaires, contradictoires. Ces mythes sont récités, chantés, dansés, mimés. Selon un des mythes, à la sixième génération correspond le massacre des Eletok accompagné d’ une orgie de cannibalisme  : On a fait disparaître les Eletok, vers 1795-1820. L’évangélisation date de la septième génération. Les routes commerciales océaniennes sont croisées et modifiées par l’apparition des navires occidentaux : explorateurs, commerçants, missionnaires, militaires. Les premiers contacts sont difficiles, du fait des exigences de chaque côté.

Mais bientôt le chef de l’île des Pins suggère de se débarrasser de tous les Blancs. Une généalogie des chefferies est proposée par Dubois. 1800 : le Walpole du capitaine Butler est le premier navire européen à accoster. 1803 : le Britannia du capitaine Raven serait le deuxième navire à accoster ː l’île reçoit le nom de Britannia. Nul ne sait quand arrivent dysenterie, tuberculose, lèpre, etc. 1827 : Dumont d’Urville, sous voile, donne une cartographie de la côte nord.