Roches et minéraux PDF

Roches et minéraux PDF: matériau formé, en général, d’un assemblage de minéraux et présentant une certaine homogénéité statistique. Minéral: Espèce chimique naturelle se présentant le plus souvent sous forme de solide cristallin. La classification est basée sur leurs caractères chimiques et cristallographiques.


Terre était le siège d’un « feu central » et qu’il était constitué de matière en fusion qui remontait à la surface lors des éruptions volcaniques. On sait en effet depuis très longtemps que la température augmente avec la profondeur et les mineurs s’en apercevaient très bien lorsqu’ils descendaient au fond de la mine. C à 100km de profondeur ! Il est alors tentant de dire que l’intérieur de la Terre est en fusion! Aujourd’hui, grâce à la géophysique, on sait très bien que la grande majorité du globe est solide avec quelques exceptions. Rayon terrestre: 6378 km à l’équateur, 6356 km aux pôles.

0 à 30 km de profondeur: croûte terrestre. On reverra cela dans le cours de sismologie. Manteau terrestre et croûte sont solides. Le quartz est du SiO2 pur! La Terre est donc essentiellement solide et formée de roches constituées de minéraux majoritaires: les silicates! La naissance d’un magma dans cette Terre solide est donc un phénomène assez exceptionnel qui demande des conditions bien précises et en particulier un déséquilibre thermique local ou régional.

La naissance des magmas se fait, en général, entre 10 et 200 km de profondeur. Définition: Un magma est un bain naturel fondu de nature silicatée ou alumino-silicatée. Il reste donc des morceaux de la roche primaire et on trouve également des morceaux de roches qui ont été incorporés dans le magma lors de sa remontée par des conduits magmatiques. Cas 1: une chute de pression peut engendrer la formation d’un magma si la température reste plus ou moins constante.

Cela se produit au niveau des dorsales. Cas 3: Abaissement du point de fusion par apport d’eau: Quand on ajoute de l’eau dans le manteau, la courbe de solidus de la péridotite est abaissée. C’est ce qui se passe dans les zones de subduction. Lorsque l’on compare les compositions chimiques des roches-mères d’origine mantellique, qui subissent la fusion pour donner le magma, et les roches magmatiques qui sont issues de la cristallisation de ce même magma, on constate qu’elles sont très différentes! Or cette fusion partielle est incongruente. C’est à dire que le liquide obtenu n’a pas la même composition que la roche de départ.