Rwanda une Ere Nouvelle Comprendre le Travail de Reconnaissance PDF

Nuit des Débats : rendez-vous le 7 décembre ! L’action internationale de Paris s’inscrit rwanda une Ere Nouvelle Comprendre le Travail de Reconnaissance PDF le cadre des priorités de la municipalité en matière d’attractivité et d’innovation, d’écologie urbaine, de solidarité internationale ou de coopérations de ville à ville.


En 2012, le Rwanda a connu de nombreux changements. Les mois de juin et juillet ont été riches en événements et en commémorations, comme la fin officielle des tribunaux locaux, les Gacaca. Depuis dix ans, ils ont permis le jugement de nombreux génocidaires. En achevant les travaux des Gacaca, la réconciliation du pays a été proclamée. Est-ce pour autant réel sur le terrain ? Qu’en pensent les nouvelles générations ? 2012 est aussi pour le Rwanda l’année de la poursuite des commémorations du génocide. Elles ont lieu d’avril à juillet. C’est alors une atmosphère différente qui envahit le pays des mille collines. Ce livre est une photographie instantanée de l’état du Rwanda en 2012. Il pose la question de la reconnaissance du génocide, dix-huit ans après les faits. Il pose la question du passé, mais aussi de l’avenir de ce pays magnifique d’Afrique centrale. Il s’inscrit dans la continuité de l’extension de la théorie de la reconnaissance que nous avions proposée. Il ajoute, à la vision universitaire, une vision de terrain, telle qu’elle a été perçue en juin et en juillet 2012.

Paris a ainsi largement développé son engagement international, se plaçant à la pointe du combat contre le changement climatique, pour la qualité de l’air et le développement durable. Elle s’appuie sur les réseaux de grandes villes et métropoles du monde pour enclencher une dynamique mobilisatrice afin d’atteindre ces objectifs. En 2018, et pour la première fois de son histoire, la destination du Grand Paris a dépassé les 23 millions d’arrivées hôtelières, elle a été nommée la ville la plus gay friendly du monde et, avec plus de 100. Ville refuge et capitale des droits de l’HommeC’est à Paris qu’ont été adoptées la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 et la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948. Paris revendique le statut de ville-refuge. Elle accueille ainsi des populations victimes des conflits ou fuyant la privation de leurs droits et libertés fondamentales dans leur pays et répond ainsi à l’urgence migratoire avec un plan d’action transversal commencé avec le centre de premier accueil humanitaire en octobre 2016.

Le destin parisien de ville refuge appartient à l’histoire autant qu’à l’avenir : il confère à Paris un devoir d’hospitalité envers les populations qui n’ont d’autres choix que l’exil pour exercer leurs droits les plus fondamentaux. Paris s’engage et soutient les défenseurs des droits en danger. Chaque année, la Citoyenneté d’Honneur de la ville de Paris est remise à des personnes s’étant particulièrement illustrées dans la défense des droits humains. Ce soutien à ceux qui défendent les droits humains s’incarne aussi par un appui aux ONG engagées auprès des défenseurs comme la Fédération Internationale des Droits de l’Homme, dont la Ville soutient le projet de création d’une Maison des défenseurs des droits Paris.