Travaux pratiques : retouche de portrait avec Photoshop PDF

Description de l’image The GIMP icon – gnome. GPLv3 comme un logiciel gratuit et libre. GIMP a des outils utilisés pour la retouche et l’édition d’image, le dessin à main levée, travaux pratiques : retouche de portrait avec Photoshop PDF, rogner, photomontages, convertir entre différents formats d’image, et plus de tâches spécialisées. Les développeurs et mainteneurs de GIMP souhaitent créer un logiciel d’infographie gratuit haut de gamme pour l’édition et la création d’images originales, de photos, d’icônes, d’éléments graphiques de pages web, et d’art pour les éléments de l’interface de l’utilisateur.


Cet ouvrage tout en couleur propose une méthodologie complète, efficace et accessible de retouche de portraits photographiques avec Photoshop, à travers 23 travaux pratiques à suivre pas à pas :

  • Interface et prise en main.
  • Préparation des retouches et principes fondamentaux : garder l’image d’origine, conserver les détails tout au long du processus…
  • Correction des imperfections : corriger les formes et les imperfections de peau, estomper les cernes, améliorer la netteté, lisser la peau, effacer les rougeurs…
  • Rectification des couleurs et des contrastes : corriger l’exposition et les contrastes, donner du peps au portrait, intensifier le regard, discipliner les cheveux, travailler la lumière…
  • Effets et mise en valeur : dynamiser la composition, renforcer l’image, ajouter un vignetage, créer un noir et blanc percutant ou un effet high-key…

C’est un logiciel libre et gratuit. Une des grandes forces de GIMP est sa capacité de  scriptage . Il est interfacé avec de nombreux langages de programmation, en particulier Guile, Scheme, Perl et Python. Cela permet d’automatiser des traitements répétitifs et d’écrire des modules d’extension. 8 et supérieures permettent de réunir les différentes fenêtres dans une seule par un système d’onglets, facilitant ainsi leur gestion. Boîte à dialogue des brosses sous KDE.

Ces outils sont des brosses et des filtres, mais aussi des outils de transformation, de sélection et de calques. GIMP avec les brosses Photoshop permet l’installation des brosses dans ce format qui est beaucoup plus répandu sur la toile. Les brosses peuvent être utilisées avec les outils crayon, pinceau, gomme, aérographe, clonage, correcteur et l’outil de clonage en perspective. Boîte à dialogue des couleurs sous KDE. GIMP possède une palette de sélection des couleurs d’arrière et premier plan avec les formats de codage de couleur RGB, HSV, CMYK. En outre, il possède aussi un outil  pipette à couleur  qui permet de prélever des couleurs sur une image.

GIMP traite aussi les dégradés, il les intègre même dans ses outils comme les brosses et l’outil de remplissage. Il possède par défaut une grande variété de dégradés de couleurs, et tout comme les brosses il est possible d’en créer ou d’en télécharger de nouveaux. Animation montrant les boîtes à dialogue des calques, canaux et chemins. GIMP possède des outils de sélection rectangulaire, elliptique et à main levée. Il a aussi la fonctionnalité de pouvoir agir sur la taille et la position de la sélection grâce à des poignées sans transformer le contenu. Il est aussi possible de créer des chemins et de les convertir en sélection et vice versa.

L’outil  extraction du premier plan  de GIMP permet de sélectionner un objet ou une personne sans utiliser l’outil de sélection à main levée peu précis et sans convertir un chemin prenant trop de temps. GIMP possède une gestion des calques, pouvant ainsi rendre des couches de l’image visibles, invisibles ou transparentes. Les chemins contiennent des segments et des courbes comparables à du dessin vectoriel. Ils peuvent être nommés, sauvegardés, agrandis sans perte de qualité, tracés d’un simple trait ou en utilisant des brosses, ou venir d’une sélection. Les chemins peuvent être aussi utilisés pour créer des sélections complexes.

Ils peuvent aussi être courbés au moyen de poignées modulables. Il est aussi possible de créer ou télécharger des scripts. GIMP supporte comme langage de script Perl, Tcl ou Python. Le support du langage Ruby n’est pour l’instant qu’au stade expérimental. Il est possible de créer différents effets sur le texte ainsi que sur les images. GIMP est disponible pour une grande variété de systèmes d’exploitation et d’architectures de processeur. GIMP fonctionne sans problème sous KDE, sa bibliothèque étant simplement chargée en doublon avec celle de KDE.

Si la RAM est suffisante, les performances n’en souffrent pas de façon notable, hormis un peu de contention sur les caches de données et d’instructions. G’mic est un langage de script libre pour le traitement des images. 25 décembre 2000 : amélioration de l’interface utilisateur, correction de bogues. 27 avril 2018 : Traitement d’image exclusivement assuré par GEGL désormais. Demande de fonctionnalité sur le Bugzilla de Gnome. 10 blockers and the road to 3.

8 : Débuter en retouche photo et graphisme libre, Paris, Eyrolles, coll. Initiation à Gimp, Paris, FLOSS Manuals, coll. 6 : pour Windows, Mac et Linux, Saint-Herblain, ENI, coll. 6 : apprenez, pratiquez, créez, Paris, Pearson, coll. Gimp : spécial débutants, Paris, Eyrolles, coll. Travaux pratiques avec Gimp : retouche d’image et photomontage à la portée de tous, Paris, Dunod, coll. Gimp pour les photographes du numérique , Paris, Pearson, 2008, 176 p.

Gimp 2 efficace : dessin et retouche photo, Paris, Eyrolles, coll. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 10 février 2019 à 02:50. Je possède adobe photoshop elements 7 et j’aimerai savoir comment fusionner deux images. Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés.