Une histoire de l’A.N.C. (African National Congress) PDF

L’histoire de la ville de New York s’échelonne sur plusieurs siècles et commence, bien avant l’arrivée des premiers colons dans ce qui est maintenant Manhattan, avec l’occupation par les populations amérindiennes. Le sud de Manhattan en 1932. Le une histoire de l’A.N.C. (African National Congress) PDF attrait de la région de New York pour les explorateurs tient à sa situation exceptionnelle d’un point de vue géographique.


Localisation des Indiens Lenapes, également appelés Delawares. On note leur présence sur le site actuel de New York. Les occupants de l’île de Manhattan étaient des Munsee, considérés par les colons hollandais comme étant violents et agressifs. Ces diverses tribus vivaient de la pêche, et de la chasse mais aussi de la culture du maïs, des courges et des haricots. Cette ancienne présence amérindienne se manifeste encore aujourd’hui dans la toponymie de New York. Par exemple, le nom  Manate  se retrouve dans  Manhattan , Canarsie est un quartier de Brooklyn, proche de l’aéroport international John Fitzgerald Kennedy. Après avoir longé la côte Atlantique, il partit en direction du continent américain.

En mars 1524, il explora les côtes de Caroline du Nord, puis continua à naviguer vers le nord. Le 17 avril, il jeta l’ancre à proximité de la baie de New York, avant de continuer sa route vers le nord. De retour en France, Verrazano fit part de ses découvertes au roi, et rassembla les fonds nécessaires à un second voyage, qui lui permettrait de continuer son exploration. Le 10 septembre, l’explorateur continua son voyage en avançant dans le détroit en suivant la rivière qui allait porter son nom : le fleuve Hudson.

Arrivé selon lui à la limite navigable du cours d’eau, il rebroussa chemin le 20 septembre. La Compagnie néerlandaise de Indes occidentales entreprit de coloniser la région quinze années après le voyage d’Hudson. L’aventure néerlandaise dans le Nouveau Monde débuta lorsque le navigateur hollandais Adriaen Block s’installa durant quelques mois sur l’île de Manhattan en 1613. Son séjour sur l’île fut la conséquence de l’incendie qui immobilisa son navire pendant l’hiver. 1614, cependant, l’île de Manhattan, qui sera par la suite le centre d’installation des colons, n’était que très peu peuplée durant les premières années. Leur groupe se composait de 110 hommes, femmes et enfants, qui acceptèrent de s’établir dans la colonie nouvellement fondée pour une durée de six ans. Les conditions de vie de ces premiers colons étaient particulièrement difficiles, surtout durant les deux premières années, avant que d’autres colons ne soient envoyés.

En 1625, d’autres familles furent envoyées à Manhattan dans plusieurs navires. En plus de la réalisation du fort, Fredericxsz s’occupa également de la mise en place d’un système cadastral pour pallier les difficultés de communication engendrées par les constructions anarchiques de logements par les colons. Les coûts de ces premières expéditions dans le Nouveau Monde étaient très élevés, et seules les perspectives de gain liées au commerce de fourrure motivaient les Hollandais. La colonie de la Nouvelle-Amsterdam fut ainsi officiellement fondée par Minuit qui avait décidé de rapatrier les colons dispersés sur le Delaware, le Connecticut et à Fort Orange pour les concentrer à Manhattan.