Vertiges : manuel de diagnostic et de réhabilitation PDF

ORL, et qui atteint près d’un tiers des patients vertigineux. En général, l’exploration du système vestibulaire, de l’oculomotricité, de la posture et de l’audition ne révèle rien d’anormal. La prise en charge a fait l’vertiges : manuel de diagnostic et de réhabilitation PDF de la publication de plusieurs recommandations.


Le symptôme « vertige » varie d’un patient à l’autre et connaît de nombreuses causes. Sa prise en charge par l’ORL est spécifique, et on ne peut pas se passer de son bilan, en particulier lorsque le vertige est isolé, réduit au seul symptôme ou s’intègre dans une pathologie vestibulaire périphérique. De plus, il est essentiel pour le kinésithérapeute afin de guider sa rééducation vestibulaire.

Dans le diagnostic, la vidéonystagmoscopie et la vidéonystagmographie ont été un progrès décisif : chacun peut dorénavant voir, enregistrer et revoir des nystagmus que seulement quelques prophètes avaient pu observer au siècle dernier.
Par ailleurs, grâce aux progrès de l’imagerie, les tableaux cliniques répertoriés au fil des décennies se sont peu à peu clarifiés y compris aux urgences. La migraine a également pris une part importante dans le diagnostic étiologique, à côté des VPPB.

Cet ouvrage très illustré est résolument pratique. L’auteur y aborde dans un premier temps les aspects anatomo-physiopathologiques, pour mieux comprendre les nystagmus et mouvements anormaux observés dans la pathologie de l’oreille interne et de l’appareil vestibulaire. Puis une partie est dédiée à la clinique, de la première consultation au diagnostic étiologique. Enfin, la 3e partie traite de la réhabilitation des patients, avec notamment un catalogue d’exercices vestibulaires.Tous les éléments pour traiter et rééduquer le patient atteint de vertige.
– Les aspects anatomo-physiopathologiques, pour mieux comprendre les nystagmus et mouvements anormaux observés dans la pathologie de l’oreille interne et de l’appareil vestibulaire.
La clinique : de la première consultation au diagnostic étiologique.
La réhabilitation des patients, avec notamment un catalogue d’exercices vestibulaires.

Le seul traitement curatif est physiothérapeutique. Norré peut permettre de diminuer l’impact de la symptomatologie. Brevern M, Radtke A, Lezius F et al. Imai T, Ito M, Takeda N et al. Fife TD, Iverson DJ, Lempert T et al. Bhattacharyya N, Baugh RF, Orvidas L et al. Vertigo and Imbalance: Clinical Neurophysiology of the Vestibular System.

Chays A, Florant A, Ulmer E. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 29 janvier 2018 à 18:36. ORL, et qui atteint près d’un tiers des patients vertigineux.

En général, l’exploration du système vestibulaire, de l’oculomotricité, de la posture et de l’audition ne révèle rien d’anormal. La prise en charge a fait l’objet de la publication de plusieurs recommandations. Le seul traitement curatif est physiothérapeutique. Norré peut permettre de diminuer l’impact de la symptomatologie.

Brevern M, Radtke A, Lezius F et al. Imai T, Ito M, Takeda N et al. Fife TD, Iverson DJ, Lempert T et al. Bhattacharyya N, Baugh RF, Orvidas L et al. Vertigo and Imbalance: Clinical Neurophysiology of the Vestibular System.

Chays A, Florant A, Ulmer E. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 29 janvier 2018 à 18:36. ORL, et qui atteint près d’un tiers des patients vertigineux. En général, l’exploration du système vestibulaire, de l’oculomotricité, de la posture et de l’audition ne révèle rien d’anormal. La prise en charge a fait l’objet de la publication de plusieurs recommandations.

Le seul traitement curatif est physiothérapeutique. Norré peut permettre de diminuer l’impact de la symptomatologie. Brevern M, Radtke A, Lezius F et al. Imai T, Ito M, Takeda N et al.